Dépression, troubles du sommeil, anxiété... et si le confinement n'était pas seul en cause? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dépression, troubles du sommeil, anxiété... et si le confinement n'était pas seul en cause?

En France comme ailleurs, les conséquences de la pandémie et du confinement sur la santé mentale de la population se font de plus en plus sentir. Le médecin généraliste a une place majeure dans la détection de ces troubles. "La santé mentale des Français s'est significativement dégradée entre fin septembre et début novembre" déclarait Olivier Véran, lors de l’un de ses points hebdomadaires de novembre 2020 . Le ministre de la santé affirmait ainsi que "l'impact psychologique de l'épidémie et, plus encore du confinement, est réel". Dans son allocution télévisée...
7 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…