AINS, corticoïdes inhalés, macrolides : des médicaments pas toujours sans risque | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

AINS, corticoïdes inhalés, macrolides : des médicaments pas toujours sans risque

Les membres du Groupe pour la recherche et l’enseignement en pneumo-infectiologie (Grepi) de la Société française de pneumologie alertent sur les risques associés à certains médicaments pourtant largement prescrits.
Les membres du Groupe pour la recherche et l’enseignement en pneumo-infectiologie (Grepi) de la Société française de pneumologie alertent sur les risques associés à certains médicaments pourtant largement prescrits. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens doivent rester derrière le comptoir. Comme l’ont montré plusieurs études, ces médicaments augmentent en effet les risques associés aux pneumonies aiguës communautaires et accroissent la survenue d’abcès et de pleurésies purulentes. Ils n’ont pas d’indications dans les pathologies respiratoires. On sera aussi vigilant avec les macrolides (azithromycine). Ces antibiotiques, qui sont parfois proposés durant plusieurs années de...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…