Endocardite infectieuse et soins dentaires : assouplissement des pratiques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Endocardite infectieuse et soins dentaires : assouplissement des pratiques

Journées européennes de la Société française de cardiologie

Seuls les patients à risque élevé doivent bénéficier d’une antibioprophylaxie.

Les spécialistes britanniques du Nice* ont estimé, en 2008, qu’aucune antibioprophylaxie préventive n’est nécessaire en cas de soin dentaire à haut risque infectieux chez les patients à risque d’endocardite infectieuse (EI), ce traitement n’ayant pas démontré son efficacité. "Depuis lors, une hausse du nombre d’EI a été constatée en Grande-Bretagne. Mais, il est difficile de prouver qu’elle est en rapport avec la modification des recommandations, car ces infections avaient déjà tendance à augmenter de fréquence", explique le Pr François Delahaye (CHU de Lyon).

En France, cette antibioprophylaxie demeure conseillée par la Société européenne de cardiologie chez les patients à haut risque d’EI (IIaC), soit chez les malades porteurs de valve prothétique, ou avec des antécédents d’EI ou de cardiopathie congénitale cyanogène (1). "En revanche, la contre-indication de réaliser des implants dentaires a été levée et on peut actuellement les proposer sous antibioprophylaxie chez des patients à risque intermédiaire ou élevé d’EI, à la condition de ne pas avoir à pratiquer de greffe osseuse. Ce qui correspond au cas le plus courant pour les implants", explique le Dr Sarah Millot, chirurgien-dentiste à Montpellier.

Une antibioprophylaxie sera mise en route chez les patients à risque élevé d’EI dans les actes dentaires hémorragiques sanglants (détartrage, extraction, dévitalisation), mais non dans les soins non hémorragiques (caries…). "L’hygiène bucco-dentaire est fondamentale et des soins réguliers s’imposent (détartrages, traitement des poches parondontales …) chez les patients valvulaires avec une parondontite", souligne le Dr Marie-Laure Colombier (Département de périodontologie, Hôpitaux universitaires Paris Nord Val de Seine).

*National Institute for Health and Care Excellence.

1) Habib G, et al. 2015 ESC Guidelines for the management of infective endocarditis. Eur Heart J. 2015;36:3036-7.

Sources : 

27es Journées européennes de la Société française de cardiologie (Paris, 11 au 14 janvier 2017). D’après les communications de F. Delahaye (Lyon), S. Millot (Montpellier), M.-L. Colombier (Paris).

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…