Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diminuer les transfusions sanguines pour améliorer la sécurité des patients et faire des économies

économie de 18 millions de dollars US en coûts directs, et de 78 à 97 millions en coûts indirects. Sur le plan sanitaire, a été observée une diminution de 28% du risque relatif de mortalité hospitalière, de 15% de la durée moyenne de séjour, et de 21% du risque d’infection postopératoire. A noter cependant, une augmentation, significative mais limitée, du taux de réadmissions urgentes non programmées (+6%).

 

Le retard français

En France, peu de données sont disponibles. Les résultats d’un modèle d’impact budgétaire réalisé avec des données françaises, estime le gain à près de 200 millions d’euros pour l’assurance maladie, porté principalement par la baisse de la durée moyenne de séjour et la diminution du nombre de patients transfusés. Mais, notre pays accuse actuellement un retard important à la mise en place de cette démarche, comme en témoigne par exemple la stagnation des taux standardisés de transfusion à l’échelle nationale (36,6 concentrés de globules rouges pour 1000 habitants en 2010 et 36,2 pour 1000 en 2015). L’évaluation du patient anémié ne semble pas optimale : elle est en effet réalisée très peu de temps (2 jours) avant la chirurgie. Et le recours à la transfusion est trop systématique, avec un taux moyen de 40% en per et post-opératoire, et décidé souvent sans exploration complémentaire spécifique. "Il apparait donc nécessaire et urgent que les expériences de déploiement se multiplient et que les équipes rapportent leurs résultats, les facteurs-clés de succès et les obstacles rencontrés. Le développement ultérieur ou parallèle d’un véritable programme national de PBM - guidé par des recommandations dédiées - devrait assurer aux patients concernés une prise en charge conforme à l’état de l’art", soulignent les experts.

 

*Sociétés savantes représentées : Sfar (Société Française d’Anesthésie et de Réanimation), la Sofcot (Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique), la Sfbc (Société Française de Biologie Clinique), la Sfctcv (Société française de Chirurgie Thoracique et cardio-vasculaire), la Sfvtt (Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle), Grace (Groupe francophone de Réhabilitation Améliorée après Chirurgie) et le Gfht (Groupe Français d’études sur l’Hémostase et la Thrombose).

Sources : 

communiqué de presse de Patient blood managment, 13 décembre 2018

http://colloque-pbm.com/livre-blanc-du-pbm/

12 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…