Variole du singe : les débuts poussifs de la vaccination | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Variole du singe : les débuts poussifs de la vaccination

Manque d’anticipation, manque de bras, créneaux insuffisants : les critiques sont nombreuses dans le milieu associatif et parmi les professionnels de santé.

 

Assis dans les fauteuils d’avion qui trônent dans la salle d’attente du centre de vaccinations internationales (CVI) d’Air France, dans le 10e arrondissement de Paris, Grégory Hosotte, 44 ans, est en pleine téléconsultation. Venu pour se faire vacciner contre la variole du singe, lundi 25 juillet, il n’avait pas vu qu’il fallait disposer d’une prescription médicale, les infirmières du centre n’ayant pas le droit de décider qui peut être vacciné ou non.

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…