Médecin fatigué.

"Une consultation, un motif" : une "question de survie" pour ce généraliste breton

Installé dans une petite commune près de Rennes (Ille-et-Vilaine), le Dr Gwendal Galesne-Herceg demande à ses 2 400 patients de se limiter à un motif par consultation. Dans un message poignant posté sur Facebook, repéré par la presse locale, le généraliste s'explique. 

18/04/2024 Par A.M. Moins de 5 min
Patients
Médecin fatigué.

"Depuis 20 ans, ça m'est insupportable de laisser des gens sur le bord de la route", confie le Dr Gwendal Galesne-Herceg, sur Facebook. Résultat : le généraliste, installé à Saint-Aubin-d'Aubigné, près de Rennes, approche les 2 400 patients médecin traitant, "la même patientèle qu'un médecin en désert médical".

Pour que ses délais de rendez-vous restent "raisonnables" "1 à 3 jours", voire "le jour même si urgence"- le médecin a dû imposer une règle : "une consultation, un motif". "Travaillant 11 à 12 heures par jour, j'essaie pourtant de m'organiser pour offrir 30 créneaux de consultations de 15 minutes aux patients chaque jour, qu'ils peuvent prendre sur une plateforme de prise de rendez-vous, ma secrétaire se chargeant de rajouter les urgences du jour en surplus, soit 5 à 10 patients de plus à voir...", explique-t-il sur sa page, qu'il utilise notamment pour communiquer en direction de ses patients.  

"Cependant, ce système qui a vocation à ne laisser personne à la porte du cabinet ne peut fonctionner que si le temps de consultation est contrôlé", justifie-t-il. Ce n'est pas une question de "tarif de la consultation", se défend le généraliste : "Les patients doivent comprendre cela, ce quart d'heure, c'est leur part du boulot afin que chaque patient ait un médecin."

Et c'est aussi "une question de survie" pour le Dr Galesne-Herceg, qui souligne que la "charge mentale" qu'il subit "est immense". "J'en arrive aujourd'hui à pleurer en consultation devant mes patients sans raison apparente... Alors je dis oui, ce quart d'heure pour un motif, c'est une question de survie."  Un message poignant qui lui a valu un long article dans Ouest-France

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

13 commentaires
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de M A G
2,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
À mon avis, toute la problématique vient du flou qui entoure la notion de "consultation". Avez-vous jamais vu quelque part une définition de ce que c'est la "consultation"? Il est clair qu'il n'y...Lire plus
Photo de profil de Eric Bernard
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 1 mois
Travaillant 11 à 12 heures par jour, j'essaie pourtant de m'organiser pour offrir 30 créneaux de consultations de 15 minutes aux patients chaque jour, qu'ils peuvent prendre sur une plateforme de pris...Lire plus
Photo de profil de Patrick Siau
750 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 1 mois
Je connaissais un médecin qui bossait de 7h du matin à 23 h le soir tous les jours, 365 jours sur 365, comme le faisait avant lui son père. Vu son état d'épuisement, on le prévenait qu'il serait peut...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17