Traitements anti-Covid : Ronapreve et Evusheld moins efficaces contre Omicron

05/04/2022 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Les deux association d’anticorps contre le Sars-CoV-2, Ronapreve et Evusheld, montrent une perte d’efficacité de neutralisation vis-à-vis des souches BA.1 et BA.2.

Alors que le sous-lignage BA.2 est en train de supplanter le BA.1 du variant Omicron du Sars-CoV-2 dans de nombreux pays, une équipe de chercheurs français a analysé la sensibilité des 2 principaux anticorps monoclonaux de synthèse actuellement utilisés. Pour cela, ils ont mesuré l'activité neutralisante des anticorps dans des sérums de 29 individus ayant reçu Ronapreve (association de deux anticorps développés par Roche/Regeneron) et/ou Evusheld (association de deux anticorps développés par AstraZeneca). Ils ont alors mis en évidence que l’activité neutralisante des anticorps est diminuée par rapport à Delta, et plus encore contre le BA.1. Les anticorps apparaissent « peu ou pas actifs contre BA.1, mais sont plus actifs contre BA.2 » explique Timothée Bruel (CNRS/Institut Pasteur), premier auteur de l’étude; « il faut 344 fois plus d’anticorps pour neutraliser BA.1, et 9 fois plus pour neutraliser BA.2 ». En outre, d’un point de vue clinique, sur les 29 sujets traités par anticorps, 4 infections à Omicron ont été décrites (dont un cas sévère). « Cela indique que, dans ce cas, le traitement ne protège pas complètement ni contre l’infection, ni contre les formes sévères » explique Thierry Prazuck (CHR d'Orléans), co-auteur principal de l’étude. « BA.1, et dans une moindre mesure BA.2, est moins sensible à Evusheld et Ronapreve que Delta. L’efficacité clinique de ces traitements contre l’infection Omicron est donc probablement moins bonne que contre Delta », confirme Olivier Schwartz, auteur principal de l’étude et responsable de l’unité Virus et immunité à l’Institut Pasteur (unité mixte de recherche CNRS).

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
13 débatteurs en ligne13 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17