Le traitement par hormone de croissance des retards de croissance dans l’enfance n’expose pas à un risque supérieur de diabète à l’âge adulte

07/05/2017 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme

L’hormone de croissance est une hormone de contre-régulation glycémique qui tend à augmenter la glycémie. Le risque de diabète chez des sujets traités par hormone de croissance dans l’enfance a été peu évalué, donnant des résultats variables.

L’incidence du diabète et du diabète gestationnel a été analysée dans une cohorte de patients traités par GH pour petite taille pendant l’enfance en France. La cohorte comportait 5 100 enfants ayant un déficit en hormone de croissance isolé idiopathique ou un retard de croissance idiopathique ou encore un retard de croissance intra-utérin, qui ont débuté un traitement par hormone de croissance entre 1985 et 1996. Pour évaluer l’incidence du diabète traité, les chercheurs ont eu accès à la base de données de l’assurance maladie française concernant les prescriptions de médicaments antidiabétiques entre 2009 et 2010. A un âge moyen de 30 ans, aucune différence dans la prévalence du diabète traité soit par médicaments antidiabétiques oraux, soit par insuline n’a été trouvée lorsqu’étaient comparés les sujets traités par hormone de croissance et la population générale en France et cela dans les deux sexes. Il en était de même pour le diabète gestationnel traité par insuline dont le risque était similaire chez les patientes ayant été traitées par hormone de croissance dans l’enfance et dans la population générale. En conclusion, il n’y a pas de différence dans le risque de diabète (en tout cas de diabète nécessitant un traitement) entre les patients traités pendant l’enfance par GH et la population générale en France. Ces résultats sont rassurants. Il faudra néanmoins un suivi plus prolongé pour réellement évaluer le risque de diabète au cours du vieillissement de ces patients.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17