La tuberculose fait son retour en Île-de-France

10/05/2019 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Après une baisse de l’incidence de la tuberculose entre 2011 et 2014 en Ile-de-France, la tendance semble s’inverser, au vu des résultats d’une étude récemment publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (7 mai 2019).

  Ainsi, selon ces données de Santé publique France, le nombre des déclarations de la tuberculose dans cette région est passé de 1 758 cas de tuberculose maladie en 2015, à 1809 en 2016 et enfin 1927 en 2017. En termes d’incidence, cela équivaut à une augmentation de 8,2 %, soit 15,8 pour 105 habitants en 2017, contre 14,6/105 entre 2015. "Tous les départements franciliens ont franchi le seuil de 10 cas de tuberculose/105 habitants en 2017", précisent les auteurs.

C’est la ville de Paris qui affiche la plus forte hausse (+ 23,4 %) avec un taux de 16,8/105 habitants en 2017 (contre 13,5 en 2015). Mais la Seine Saint Denis reste de loin le département le plus touché, avec un taux de déclaration de 26,5/105 h en 2017 (25/105 h en 2015). Vient ensuite Paris donc, puis le Val-de-Marne (15,8/105) seul département en baisse (18,3 en 2015), et l’Essonne (14,7/105 en 2017). L’influence de la précarité Cette augmentation est liée à celle observée chez les personnes nées à l’étranger car l’incidence chez les personnes nées en France a, au contraire, diminué. La hausse est par ailleurs observée principalement chez les hommes, les résidents en collectivité et, parmi les personnes nées à l’étranger, chez les primo-arrivants.

"Les populations concernées par cette augmentation sont celles souffrant le plus de précarité et de promiscuité, notamment les personnes nées à l’étranger, en hébergement collectif ou sans domicile fixe et celles arrivées récemment en France", souligne l’étude. Les sujets de 15 à 24 ans sont les plus touchés. "Ces observations incitent à poursuivre et renforcer l’adaptation du dépistage de ces populations à risque", concluent les auteurs.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17