La gastrectomie sleeve plus sûre que le bypass gastrique chez les adolescents ayant une obésité sévère

13/12/2022 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme
Les études prospectives d’observation ont montré que la chirurgie bariatrique s’accompagnait d’une perte significative du poids avec un taux bas de complication chez les adolescents ayant une obésité sévère (IMC ≥ 40).

  Une équipe américaine s’est interrogée sur le suivi des patients inscrits dans le système de santé MEDICAID qui est le plus grand système d’assurance de santé pour les adolescents aux Etats-Unis et a comparé les deux procédures, gastrectomie sleeve ou bypass gastrique. Au total, 855 patients ayant eu une gastrectomie sleeve à l’âge moyen de 18.6 ans ± 0.5 ans, dont 75 % étaient des femmes ont été comparés à 277 patients qui ont eu un bypass gastrique (dont 79.8 % des femmes). Le suivi médian était de 575 jours. Le pourcentage relatif de sleeve gastrectomie par rapport au bypass gastrique a augmenté passant de 48.8 % en 2012 à 82.6 % en 2018. La gastrectomie sleeve était associée à une réduction significative du risque à 5 ans de passage aux urgences en comparaison du bypass gastrique : 53 % (IC 95 % = 56.6 – 53.9 %) versus 59.9 % (59.1 – 60.7 ; p = 0.01) et une réduction statistiquement significative à 5 ans du risque d’hospitalisation (36.9 % ; 33.1 – 41 %) versus 52.1 % ; 47.3 – 57 % ; p = 0.001) mais il n’y avait pas de différence significative pour ce qui concernait les complications (1.5 % vs 2.1 %) ou les réinterventions (7.2 % vs 7.7 %). Il n’y avait pas non plus de différence entre la gastrectomie sleeve et le bypass gastrique pour ce qui concerne les taux de décès (0.2 % vs 0) ou les révisions (1.1 % vs 0.7 %). En conclusion, dans cette population d’adolescents américains, la gastrectomie sleeve est devenue de plus en plus fréquente et, à juste titre, si l’on voit le risque d’hospitalisation ou de passage aux urgences. Alors que les complications, les réinterventions, les décès sont les mêmes avec les deux techniques.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17