Fumer en temps de Covid : une conduite à risque

18/01/2021 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Pour savoir si les personnes qui fument ou vapotent sont plus susceptibles de transmettre le Sars-CoV-2, la Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) a mené une analyse de la littérature et publié, le 15 janvier, un avis. Il en ressort que nous manquons d’informations sur ce sujet. « Aucune donnée scientifique n’est disponible pour déterminer si la diffusion du Sars-CoV-2 peut être facilitée par la fumée exhalée par le fumeur et inhalée par des personnes à proximité » résume le HCSP.

Les auteurs constatent cependant que les fumeurs ont tendance à diminuer l’observance des mesures barrières, avec regroupement physique, retrait du masque, partage d’objets et de cigarettes. Le risque de contamination entre fumeurs apparait, de ce fait, plus élevé qu’entre non-fumeurs. Le HCSP recommande donc de renforcer les mesures de protection dans ce cas. Il conseille de respecter une distance d’au moins 2 mètres entre les fumeurs/vapoteurs et les personnes qui les entourent (fumeurs/vapoteurs ou non) ; de ne pas fumer/vapoter dans des espaces extérieurs semi-clos lorsqu’ils sont peu ventilés et sans possibilité d’aération. « Les espaces extérieurs non cloisonnés facilitant le renouvellement d’air naturel sont recommandés pour réduire l’exposition aux aérosols des activités de tabagisme et de vapotage ». En outre, le tabagisme en milieu clos de la sphère privée est déconseillé. Par ailleurs, le HCSP recommande de supprimer pendant la durée de l’épidémie les règlementations internes des entreprises, collectivités territoriales administrations, etc., imposant aux fumeurs de se regrouper dans des espaces extérieurs délimités non adaptés à la distanciation, et de favoriser là encore des espaces extérieurs non cloisonnés, sans parois latérales. Enfin, à titre individuel, chaque personne qui fume doit s’attacher à souffler la fumée loin des autres personnes présentes et tousser ou éternuer systématiquement dans son coude pour aussi diriger préférentiellement les gouttelettes vers le sol.  

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17