Diagnostic du Covid : les tests salivaires plus fiables qu’attendu

26/01/2021 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Jusqu’à présent, l’utilisation des tests salivaires de diagnostic d’infection par le Sars-CoV-2 était limitée aux personnes symptomatiques pour lesquelles un prélèvement nasopharyngé était difficile voire impossible à réaliser. Mais la Haute Autorité de Santé (HAS) à réévaluer leurs performances.

Elle a réalisé une nouvelle revue systématique ainsi qu’une méta-analyse qui a porté sur 64 essais regroupant 18.931 patients. "A la lumière de cette méta-analyse, un débat scientifique a pu être tranché", affirme la HAS. Le groupe de travail a tout d’abord établi que, même en cas de résultats divergents entre deux tests RT-PCR, un salivaire et un nasopharyngé (un positif et un négatif), dorénavant, on considère que la personne est infectée. Il n’est donc plus nécessaire de contrôler les tests positifs obtenus par test EasyCov. En outre, avec cette nouvelle convention, le résultat de l’étude menée par la HAS montre que, la perte de sensibilité des tests salivaires n’est que de 2 à 11% par rapport aux tests nasopharyngés ; et ce, que ce soit en population symptomatique et asymptomatique. "Cette perte de sensibilité reste toutefois acceptable et conforme aux exigences de performance clinique établies par la HAS, y compris pour les patients asymptomatiques." Les experts soulignent cependant "d’importants problèmes d’hétérogénéités de ces tests". Au vu de ces données, un avis sur les conditions de réalisation de ces tests, leurs indications et leur place dans la stratégie de prise en charge de l’infection à Sars-CoV-2 devrait être publié prochainement.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17