De nouvelles recommandations contre la gale de l’enfant

19/01/2024 Par Brigitte Blond
Dermatologie
Cette dermatose contagieuse à la faveur de contacts rapprochés se transmet par un parasite, le sarcopte, à tous les âges, et dans l’enfance en particulier. Des recommandations de prise en charge pour les enfants de moins de 5 ans, par le Centre de preuve de la SFD, sont en cours de publication.

  Le tableau clinique de la gale chez l’enfant est principalement constitué de vésicules (à liquide clair) et pustules (troubles), qui siègent au niveau des paumes et des plantes des pieds des nourrissons, les nodules scabieux prédominant au creux axillaire. Le centre de preuve de la Société française de dermatologie (SFD) a rédigé de nouvelles recommandations concernant la prise en charge de cette pathologie chez les enfants, qui sont en cours de publication. Ainsi, pour les moins de 2 mois, la perméthrine est le traitement local le moins irritant, en 2 fois à 10 jours d’intervalle, les œufs du parasite n’étant pas détruits à la première application. Entre 2 mois et 2 ans, en première intention, c’est encore le traitement local qui convient d’abord : perméthrine 5 % (2 applications à J1 et entre J8-J14) ou benzoate de benzyl 10 % (2 applications à J1 et entre J8-J14). En cas d’échec ou de doute sur l’observance, l’ivermectine est indiquée (2 prises, une à J1 et la seconde entre J8-J14), à la dose de 3 milligrammes (1 comprimé) par prise à partir de 15 kg. A moins de 15 kg, la dose d’ivermectine est de 200 µg/kg et par prise, le produit devant alors être préparé par le pharmacien si l’on veut être très précis. Si l’on privilégie la rapidité de l’intervention pour cette parasitose éminemment transmissible, on peut administrer un quart de comprimé chez l’enfant de 3,750 à 7,5 kg ou un demi comprimé chez l’enfant de 7,5 à 15 kg. Les cas contacts intrafamiliaux devront être traités dans le même temps pour limiter le risque de rechute.  

 

Vignette
Vignette
2 commentaires
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Eric Bernard
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 4 mois
j'attends avec impatience une "étude" disant que l'ivermectine a tué des milliers de personnes pendant la crise covid...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17