Covid-19 : seulement 0,01% d’infections après vaccination, en vie réelle, aux Etats-Unis

27/05/2021 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
De nouvelles données américaines confirment l’efficacité des vaccins contre le Covid-19 en vie réelle sur le risque d’infection. Ainsi, selon le dernier rapport des Centers of Disease Control and Prevention (CDC), publiée le 25 mai dernier, environ 0,01% de personnes entièrement vaccinées (c'est-à-dire ayant reçu toutes les doses recommandées d'un des 3 vaccins autorisés par la FDA, ie, le Vaccin de Pfizer/BioNtech, Moderna, et Janssen) développeront des infections symptomatiques ou asymptomatiques liées au Sars-CoV-2.

  Cette étude a été réalisées entre janvier un avril 2021, une période au cours de laquelle les chiffres de contaminations étaient très élevés aux Etats-Unis. Au 30 avril 2021, environ 101 millions de personnes aux États-Unis avaient déjà été entièrement vaccinées contre le Covid-19 dans ce pays. A cette date, un total de 10 262 contaminations ont été rapportées chez des patients vaccinés, 2 semaines au moins après leur dernière injection.  Parmi ces cas, 6 446 (63%) sont survenus chez des femmes et l'âge médian des patients était de 58 ans. Sur le plan clinique, 27% étaient asymptomatiques, 10% ont nécessité une hospitalisation et 2% sont décédés (âge médian des patients décédés 82 ans). « Parmi les 995 patients hospitalisés, 289 (29%) étaient asymptomatiques ou hospitalisés pour une raison non liée au Covid-19 » précise le rapport des CDC. De même, 18% des personnes décédées étaient asymptomatiques ou sont décédées d'une cause non liée au Covid.    Le variant britannique en tête des virus en cause Le séquençage des virus en cause (effectué dans seulement 5% des cas), a montré que 64% des infections post-vaccination étaient liées à des variants du Sars-CoV-2 classés comme « préoccupants » : 56% de britanniques, 28,8% de brésilien, 4% de sud-africain. Au vu de ces données, les auteurs du rapport concluent que « même si les vaccins autorisés par la FDA sont très efficaces, des cas d’infection sont attendus, en particulier avant que l'immunité de la population n'atteigne des niveaux suffisants pour réduire davantage la transmission. Cependant, les infections post-vaccinales ne surviennent que chez une petite fraction de toutes les personnes vaccinées et représentent un petit pourcentage de tous les cas de Covid-19». Ils ajoutent cependant que les chiffres d’infection post-vaccination sont probablement sous-estimés, en particulier du fait des maladies asymptomatiques ou bénignes. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17