Coronavirus : le point sur les pistes de traitements

05/02/2020 Par Marielle Ammouche
Cancérologie
Plusieurs pistes de traitements sont à l'étude contre le nouveau coronavirus 2019-nCoV. L’une d’elles s’appuie sur les traitements testés contre le virus Ebola.

Les Etats-Unis ont ainsi annoncé le 4 février leur collaboration avec le laboratoire Regeneron afin de développer un traitement de ce type à base d’anticorps monoclonaux. "Mettre en place un partenariat public-privé, comme nous le faisons avec Regeneron depuis 2014, nous permet de réagir rapidement aux nouvelles menaces sanitaires mondiales", a déclaré Rick Bright, un responsable du département de la Santé. Regeneron a développé le cocktail REGN-EB3 de trois anticorps monoclonaux qui a permis l'année dernière d'améliorer de manière significative le taux de survie de patients touchés par le virus Ebola en République démocratique du Congo. L'entreprise pharmaceutique a aussi développé un traitement contre le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Mers). "Les résultats probants de notre traitement expérimental contre Ebola l'année dernière ont montré la capacité de Regeneron à offrir une réponse rapide en cas de nouvelles épidémies", a expliqué George Yancopoulos, président et responsable scientifique de Regeneron. Le laboratoire américain Gilead a aussi annoncé tester ce type d’approche avec son remdesivir, avec de premiers résultats prometteurs. Autre voie thérapeutique, certaines équipes travaillent sur l’intérêt d’un traitement anti-VIH (Kaletra), du laboratoire américain Abbott qui associe deux molécules antivirales (lopinavir et ritonavir). "Un certain nombre de collègues chinois l'ont utilisé en Chine dans le cadre des essais cliniques, dont on n'a pas encore les résultats", a ainsi expliqué Pr Yazdan Yazdanpanah, directeur de l'Institut d'immunologie, inflammation, infection et microbiologie (I3M) à l'Inserm et expert auprès de l'OMS. Une autre approche thérapeutique dirigée contre le virus chinois est fondée sur une combinaison utilisée contre le coronavirus Mers qui associe cet anti-VIH à l’interféron. Selon certains experts, le traitement final pourrait être constitué par une combinaison de ces traitements.   Utilisation des antiviraux, même en l’absence d’efficacité démontrée Sans attendre les résultats des essais en cours, plusieurs pays ont commencé à délivrer des antiviraux à certains patients touchés par le virus, en utilisation dite "compassionnelle". Une analyse des données cliniques de 99 patients chinois publiée dans The Lancet montre ainsi que 75 d'entre eux ont reçu des antiviraux. En France, parmi les six patients infectés, au moins trois "reçoivent actuellement un traitement antiviral (...) même en l'absence d'efficacité démontrée aujourd'hui", car "on estime que le rapport bénéfice/risque est favorable", a précisé Bruno Hoen, directeur de la recherche médicale à l'Institut Pasteur. Il semble, en tout cas, que les antiviraux utilisés dans la grippe comme l'oseltamivir (Tamiflu) et le zanamivir (Relenza) ne soient d'aucun intérêt.   La piste vaccinale, pour l’avenir Enfin, sur le plan vaccinal, la Coalition pour les innovations en préparation aux épidémies (Cepi, collectif de recherche qui regroupe des acteurs publics et privés, créé en 2017 pour lutter contre les épidémies telles que celle due à Ebola en Afrique), a révélé en janvier au forum de Davos travailler au développement d'un vaccin contre le virus chinois avec des essais cliniques qui pourraient avoir lieu dans quelques mois. Le laboratoire GSK a indiqué qu’il allait mettre à disposition sa technologie de fabrication d'adjuvants pour les vaccins contre les épidémies. Et plusieurs firmes pharmaceutiques ont indiqué collaborer à la mise en place de nouvelles thérapies.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17