"Les médecins ne vont plus chez les asiatiques" : la boulette de Patrick Pelloux sur le coronavirus

04/02/2020 Par Marion Jort
Médias
Dans un message publié sur Twitter, le président de l’Association des médecins urgentistes de France met en cause les “médecins de ville” dont SOS médecins qui ne se déplaceraient plus chez les personnes asiatiques, à cause du coronavirus. Il a depuis, retiré son tweet et présenté ses excuses. 

  “Quand la psychose du coronavirus gagne les soignants on va droit à la crise par désorganisation du système de santé : les médecins de ville dont SOS médecins ne vont plus chez les asiatiques. Nous devons garder notre calme !!!”, s’est exprimé ce dimanche 2 février sur son compte Twitter, Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf). 

Un message, supprimé depuis de son compte, loin d’être passé inaperçu. Alors que six personnes en France et plus de 20.000 dans le monde sont touchées par le coronavirus, beaucoup de médecins ont demandé des comptes à Patrick Pelloux.   

  A tel point que le président de l’Amuf a publié, dans la soirée de dimanche, un nouveau tweet dans lequel il revient sur ses propos et souligne le travail effectué par les hospitaliers et les libéraux comme SOS médecins.           

  “#coronavirus, tous les acteurs hospitaliers comme libéraux comme SOS médecins sont mobilisés au service de tous les patients en ville comme à l’hôpital… beaucoup de travail #epidemie #grippe #urgences”, se rattrape-t-il ainsi.  Contacté par Cnews, Patrick Pelloux a qualifié son premier message “d’erreur” , soulignant que ce problème était désormais “réglé”.  [avec Cnews]

Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17