Baclofène : la justice annule la dose limite de 80 mg/jour

09/03/2021 Par Marielle Ammouche
Addictologie
Nouveau rebondissement dans l’affaire du baclofène. Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé la limitation à 80 mg par jour qui pesait sur Baclocur (laboratoire Ethypharm), médicament commercialisé dans la prise en charge de l'alcoolisme. Cette dose maximale avait été décidée par l'Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) au moment de son autorisation de mise sur le marché (AMM) en 2018, mais elle était jugée trop faible par un collectif de patients.

« L'ANSM a entaché sa décision d'un erreur manifeste d'appréciation en limitant à 80 mg par jour la posologie des spécialités Baclocur, estime le tribunal dans son jugement, consulté par l'AFP. Elle doit donc « réviser les recommandations posologiques » de ce traitement « dans un délai de six mois », ajoute le jugement rendu jeudi, 4 mars. « L'agence a pris connaissance de la décision et va faire appel », a réagi vendredi l’ANSM auprès de l'AFP. « Nous nous réjouissons de la première reconnaissance, par la justice, de la supercherie scientifique à laquelle l'Agence a participé », a, de son côté, commenté Thomas Maës-Martin, porte-parole du collectif Baclohelp, à l’origine de cette procédure. « En moyenne, les patients ont besoin de 180 mg à l'initiation du traitement, puis de 120 mg en rythme de croisière », a-t-il affirmé à l'AFP, expliquant que la dose efficace augmentait avec le degré de dépendance et le niveau de consommation, et qu'elle était généralement plus élevée chez les hommes que chez les femmes. La limitation de posologie à 80 mg par jour, reposait principalement sur une étude réalisée avec l'Assurance maladie et l'Inserm, selon laquelle le baclofène à dose élevée augmente le risque d'hospitalisation et de décès par rapport aux autres médicaments contre l'alcoolisme. « Il ressort toutefois (...) des analyses de nombreux scientifiques de renom (...) que cette étude (...) présentait de nombreuses approximations et incertitudes », estime le tribunal administratif, pointant notamment le fait qu'elle portait sur la période 2009-2015, donc en grande partie avant que la consommation de ce médicament dans le traitement des personnes dépendantes de l'alcool soit encadrée. Le baclofène est un médicament prescrit depuis les années 1970 comme relaxant musculaire, mais dont l'usage a peu à peu été détourné vers le traitement de l'alcoolisme. Avant l'AMM du Baclocur, il était autorisé à cette fin en France depuis 2014, dans le cadre d'une recommandation temporaire d'utilisation, avec une dose maximale de 300 mg/jour, abaissée en 2017 à 80 mg/jour.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17