Stagiaire

Un médecin peut-il accueillir à son cabinet un stagiaire de seconde ?

Du 17 au 28 juin prochain, 560 000 lycéens de seconde générale et technologique vont devoir réaliser un stage d’observation en entreprise, en administration ou en association. Objectif de ce stage : permettre à ces élèves d’approfondir leur découverte des métiers et de mieux se préparer aux choix d’orientation.

06/05/2024 Par Nicolas Loubry
Déontologie
Stagiaire

Alors que les élèves de troisième devront toujours suivre un stage d’observation d’une semaine lors de leur dernière année de collège, la mise en place d’un stage obligatoire en fin de seconde va permettre à ces jeunes ados de découvrir, notamment, les métiers de la santé auxquels ils souhaitent se destiner. Pour un professionnel de santé, à l’heure des déserts médicaux et d’une certaine désaffection envers ces professions, c’est l’occasion de valoriser son métier, de renforcer son attractivité et de mobiliser ses collaborateurs. A travers vos activités, vous permettez à ces élèves de seconde, face à leur choix d’orientation et d’avenir, de découvrir votre environnement professionnel (votre cabinet, votre salle d'examen, vos équipements...), les codes qui y sont associés et d’acquérir de nouvelles compétences comportementales tout en veillant à la sécurité physique et morale de ces jeunes.

Les contraintes d’organisation et de disponibilité seront plus faciles à lever pour un médecin exerçant en cabinet de groupe, en MSP ou en centre de santé. Des échanges pourront être organisés entre le stagiaire et les autres professionnels exerçant dans la structure (secrétaire, assistant médical...). Un médecin installé seul, souvent sans l’aide d’un secrétariat, ne pourra se rendre suffisamment disponible pendant quinze jours. Sur le plan légal et réglementaire, une offre de stage peut être proposée sur la plateforme officielle 1jeune1solution.gouv.fr et une convention individuelle devra être signée avec le lycée concerné par l’élève accueilli. Une convention-type est disponible en ligne sur cette même plateforme. Vous devrez également vous rapprocher de votre assureur pour ajouter un avenant à votre contrat RCP relatif à l’accueil d’élèves ou prendre une assurance particulière garantissant votre responsabilité civile en cas de faute à l’égard de l’élève. Ce dernier devra également être couvert par une assurance de son établissement s’il commettait des dommages.

 

Contraintes déontologiques

Comme le rappelle l’article R.4127-4 du code de la santé publique, "le secret professionnel, institué dans l’intérêt des patients, s’impose à tout médecin dans les conditions établies par la loi…". Et l’article R.4127-72 d’ajouter que "le médecin doit veiller à ce que les personnes qui l’assistent dans son exercice soient instruites de leurs obligations en matière de secret professionnel et s’y conforment. Il doit veiller à ce qu’aucune atteinte ne soit portée par son entourage au secret qui s’attache à sa correspondance professionnelle". Toutes les personnes qui assistent un médecin (assistantes, secrétaires, infirmières….) sont astreintes au secret professionnel, ce qui rend d’autant plus impossible, pour un stagiaire de seconde, d’avoir accès à des courriers, des fiches cliniques, des dossiers médicaux…. ou d’assister à une consultation médicale aux côtés du médecin. Même un patient ne peut délier le médecin de son obligation de secret.

En tout état de cause, un praticien, s’il décide d’accueillir un stagiaire de seconde, se doit d’être extrêmement vigilant sur ces règles déontologiques, même si le jeune lycéen s’engage sur une charte de confidentialité qui ne saurait exonérer le professionnel de santé de toute responsabilité.  

 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17