Pass/LAS : 2000 places supplémentaires seront finalement ouvertes en deuxième année | egora.fr
PUB
A+ A-

Pass/LAS : 2000 places supplémentaires seront finalement ouvertes en deuxième année

La ministre de l’Enseignement supérieur a annoncé, vendredi 26 mars, une nouvelle augmentation des effectifs de Pass/LAS autorisés à passer en deuxième année. 2.000 places supplémentaires seront ainsi ouvertes, au total. 

 

Après avoir annoncé une première augmentation des effectifs face à la pression des étudiants le 16 mars dernier à l’Assemblée nationale, Frédérique Vidal a finalement fait savoir, vendredi 26 mars, que 2.000 places supplémentaires en deuxième année allaient être ouvertes aux étudiants de Pass et LAS.  "Le nombre d'entrants sera supérieur au numerus clausus de 2020, avec près de 2.000 places supplémentaires, soit une hausse de 14,3%. C'est une augmentation historique", s'est félicitée la ministre de l'Enseignement supérieur dans une déclaration transmise à l'AFP.

L'an dernier, le quota national avait été fixé à 14.987 étudiants admis en deuxième année de médecine (9.361), pharmacie (3.265), dentaire (1.322) et sage-femme (1.039). La jauge devrait donc avoisiner cette année les 17.000, mais le Gouvernement n'est pas encore en mesure de préciser le nombre exact, ni sa ventilation entre les quatre filières. Les chiffres détaillés seront communiqués à partir de la semaine prochaine par les recteurs et les universités. 

Au-delà de la rentrée 2021, le nombre d'étudiants admis en deuxième année ne devrait pas diminuer, si le Gouvernement valide les propositions de la conférence nationale créée pour fixer des objectifs pluriannuels de formation en santé, remplaçant le numerus clausus. Cette instance, réunie pour la première fois vendredi, a proposé une hausse globale de 14% en cinq ans, correspondant à la progression annoncée pour cette année, avec un effort plus marqué en médecine (+18%) et en dentaire (+14%) qu'en pharmacie (+7%) et en sage-femme (+2%). “Nous n'arrêterons pas cette dynamique d'augmentation”, a assuré de son côté le ministre de la Santé, Olivier Véran.

[avec AFP] 

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…