Désir d'aider, défi intellectuel… Une étude dévoile les principales motivations des jeunes médecins

21/01/2024 Par Chloé Subileau
Selon une récente étude, les praticiens de moins de 40 ans sont surtout motivés par l'envie d'aider les autres et de contribuer à leur santé. Ces derniers, marqués par la féminisation de la profession, sont toutefois à la recherche d'un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Près d'un tiers souhaiterait, en effet, exercer à temps partiel.   

 

Les motivations et attentes des jeunes médecins évoluent. Alors qu'ils représentent près de 30% des praticiens en activité régulière, les médecins de moins de 40 ans sont avant tout motivés par le désir d'aider les autres et de contribuer à leur santé. C'est ce que révèle une nouvelle publication des Echos Etudes, réalisée auprès d'un panel de 200 médecins français de moins de 40 ans.  

Parmi ces jeunes médecins, 62% sont des femmes. La nouvelle génération de praticiens est, en effet, marquée par une "forte féminisation", note l'étude. Ce ratio en faveur des femmes est d'autant plus important chez les généralistes, où elles représentent 68% des professionnels de moins de 40 ans.  

Au-delà de cette féminisation, l'étude s'intéresse aux motivations des jeunes médecins. "Le désir d'aider les autres et de contribuer à leur santé" apparaît alors comme la principale raison pour laquelle ils décident de se lancer dans une carrière médicale. "Le défi intellectuel et les opportunités d'apprentissage offertes par la médecine arrivent en seconde position", souligne l'étude.  

 

Près de 50% des jeunes médecins veulent travailler à temps partiel  

D'autres raisons sont aussi évoquées, telles que "la satisfaction de travailler dans un domaine en constante évolution", "l'admiration ou l'influence de professionnels de santé et des médecins" dans l'entourage de ces jeunes praticiens et la recherche de "reconnaissance sociale". La question de la rémunération, elle, n'apparaît qu'après.  

Façonnés par les évolutions de la profession, "à commencer par le cursus universitaire qui a fait l'objet de nombreuses réformes", les jeunes médecins interrogés voient leurs attentes évoluer. Alors que plus d'un tiers d'entre eux considèrent la famille comme la valeur la plus importante à leurs yeux, ces derniers sont "en quête d'un équilibre entre vie professionnelle et personnelle". "Ainsi, près de la moitié des jeunes médecins souhaiteraient exercer à temps partiel, contre 15% dans les faits", développe l'étude.  

 

Vignette
Vignette

4 commentaires
Photo de profil de Petit Bobo
2 k points
Débatteur Passionné
Autre spécialité médicale
il y a 4 mois
Sacrés équation à résoudre ! Comment concilier le désir de travailler à mi-temps d'une grande partie des médecins et les attentes d'une population croissante mais vieillissante ? Le désir d'aider avec...Lire plus
Photo de profil de Eric Semeria
2,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
il y a 4 mois
Ben moi je trouve çà encourageant Parce que j'ai 2 filles internes en MG ...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 4 mois
on compte sur les contrôles sécu pour calmer leur enthousiasme!...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17