Les internes appelés à la grève pour le respect de leur temps de travail | egora.fr
PUB
A+ A-

Les internes appelés à la grève pour le respect de leur temps de travail

L’InterSyndicale nationale des internes lance un appel à la grève à tous les internes de France afin de faire respecter leur temps de travail. L’Isni veut interpeller le ministre de la Santé pour le pousser à réagir plus vite sur cette question. 

#Protègetoninterne. Depuis le mois de mars, l’InterSyndicale nationale des internes (Isni) veut sensibiliser le grand public au mal-être des internes et sur la “dangerosité” de leur épuisement professionnel. Alors que le cadre légal fixe leur temps de travail à 48 heures hebdomadaires, la moyenne réelle est de 58,4 heures. Sept spécialités dépassent même les 70 heures par semaine, sans compter les gardes.

“Cet épuisement tue : il tue les soignants par le burn-out, les suicides, les AVC, les accidents de la route; il tue les patients en favorisant les erreurs médicales”, dénonce l’Isni dans un communiqué. “Peut-on imaginer soigner correctement les patients dans ces conditions ?”, interroge encore le syndicat. 

Bien qu’Agnès Buzyn et Olivier Véran se soient engagés à faire respecter ce cadre légal, rien n’a bougé. L’Isni affirme même que l’actuel ministre de la Santé a “refusé à plusieurs reprises de s'engager et faire de ces problèmes de la qualité de vie et du temps de travail, une priorité”. 

A l’annonce d’un nouveau suicide d’interne, le 15 avril dernier, Olivier Véran avait déclaré : “Je sais ce que notre système de santé doit aux internes. Ensemble, nous nous engageons pour améliorer leurs conditions de travail, à commencer par leur durée de travail.” Mais, déplore l’Isni, son cabinet aurait indiqué très récemment : “si vous voulez compter les heures de travail, il faudra attendre qu’une décision du conseil d'Etat nous y oblige”. “Notre seule revendication aujourd’hui est simple : un ministre de la République doit faire respecter la loi de la République. Il doit s’engager à la mise en place d’un décompte horaire du temps de travail”, affirme donc le syndicat qui promet “nous ne mettrons pas en danger nos patients ! nous ne nous mettrons pas en danger ! nous ferons respecter la Loi !”

En conséquence, l’Isni appelle tous les internes de France à la grève. “Travailler trop, c'est transformer un hôpital qui soigne en un hôpital qui tue”, conclut-il. 

6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…