"Il est conseillé d’essayer une spé et de faire un remord si on ne s’y retrouve pas" : le message qui étrille la médecine générale

30/08/2023 Par Marion Jort
Alors que les futurs internes sont en train de faire leur choix de spécialité pour l’an prochain, un message publié sur les réseaux sociaux dans des groupes d’étudiants en médecine balaie les “commentaires utopistes” sur la médecine générale. Son auteur souhaite apporter une contribution “réaliste” afin d’éviter “les nombreux droits au remords au bout de deux semestres”.  

 

“Un petit message car j’ai récemment vu beaucoup de commentaires utopistes sur la médecine générale, la qualité de vie (temps personnel) et le salaire”, débute ce message, publié initialement dans un groupe privé d’étudiants en médecine et partagé par la suite sur le réseau X. “Loin de moi l’idée de dévaloriser la médecine générale, mais je pense qu’un commentaire plus réaliste pourrait aider ceux qui hésitent entre une spécialité et la médecine générale et éviter les innombrables droits au remords de la médecine générale vers les spés au bout de deux semestres”, poursuit son auteur.  

Une prise de parole pour aider les futurs internes à faire leur choix de spécialité, alors que la procédure a ouvert le 29 août.  

Dans son long texte, l’internaute rappelle que la médecine générale est “chronophage” sur le temps personnel, considérant même qu’elle implique un “sacrifice”. “Il faut être prêt à assumer une part considérable de travail administratif qui ne sera pas compté et qui s’ajoute au temps de travail”. La rémunération est aussi pointée du doigt : “Pour égaler les salaires des spécialistes comme j’ai pu voir cité plusieurs fois, c’est possible mais ça demandera de ne pas compter vos heures”, prévient l’auteur.  

“Il s’agit d’une vocation ! Et non d’un choix par défaut ou pour être rentable”, insiste-t-il, alertant sur le fait que tous les ans “de nombreux étudiants en font les frais et finissent en droit au remords”.  

Afin d’avoir une meilleure idée des conditions d’exercices des généralistes aujourd’hui, l’auteur conseille aux étudiants de se tourner vers le collectif Médecins pour demain qui permet, selon lui, “de se rendre compte de la réalité du terrain”.  “Il est conseillé en cas de forte hésitation d’essayer d’abord la spé, puis de faire un remord vers la médecine générale si l’on ne s’y retrouve pas”, écrit-il.  

 

 

Enfin, après avoir alerté sur plusieurs dangers potentiels comme la liberté d’installation, l’auteur termine toutefois sur une note positive : “Je préfère rappeler qu’il s’agit aussi d’une très belle spécialité, où vous serez utiles et qui vous permettra une certaine souplesse dans votre activité !”. “Je voulais contrebalancer les avis idéalistes sur la MG, avec un avis plus réaliste, pour aider ceux qui hésitent encore (...) à faire un choix plus éclairé”, conclut l’auteur.  

Une prise de parole qui n’a pas manqué de faire réagir, alors que les inquiétudes quant au nombre de candidats à choisir la médecine générale sont grandes cette année en raison notamment de l’ajout d’une quatrième année d'internat. Selon une enquête de l’Association nationale des étudiants en médecine de France, la moitié des étudiants dont le premier voeu était médecine générale aux ECNi cette année ont remis leur choix en question.  

Vignette
Vignette
25 commentaires
11 débatteurs en ligne11 en ligne
Photo de profil de Romain L
12,3 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 8 mois
La vérité c'est qu'il est tout simplement impossible actuellement de concilier une médecine de qualité et une qualité de vie personnelle. Ce qu'il faut comprendre, c'est que nous sommes pris en étau ...Lire plus
Photo de profil de Éric Delmas
1,8 k points
Débatteur Passionné
Autre
il y a 8 mois
Cela me semble refléter plusieurs problèmes. D'abord, est-ce que l'exercice en méd. génénrale est accessible en reconversion à un spécialiste qui n'aurait pas suivi votre spécialité. Si oui, il commen...Lire plus
Photo de profil de L. K.
2,1 k points
Débatteur Passionné
Aide Médicale Urgente
il y a 8 mois
Vous auriez dû lire les commentaires sur le groupe Entraide ECN d'où est issu ce post : bien qu'en préservant l'anonymat de l'auteur, un modérateur du groupe à toutefois souligné que l'auteur est un é...Lire plus

La sélection de la rédaction

Rémunération
"La visite à domicile ne survivra pas à l’été" : le cri d'alarme de SOS Médecins
02/04/2024
13
Assistant médical
"Il faut arriver à transposer l'assistant médical dans une notion d'équipe": aux Rencontres d'AVECsanté...
03/04/2024
4
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17
"Ils ont une peur primaire de la psychiatrie" : pourquoi les étudiants en médecine délaissent cette spécialité
27/02/2024
28
Podcast
"C'est assez intense" : reportage dans un centre de formation des assistants médicaux
01/03/2024
9