Les internes en médecine générale ne veulent plus être "instrumentalisés" par l'hôpital

21/07/2023 Par Aveline Marques
Internat Hôpital
Dans un communiqué commun, les représentants des étudiants en médecine répondent aux présidents de CME qui s'inquiètent de la réduction du temps de stage en pédiatrie pour les futurs internes de médecine générale. Refusant de "combler les trous", les carabins défendent la possibilité d'un stage libre offerte par la nouvelle maquette du DES*. 

 

La future maquette du DES de médecine générale, remodelée par l'ajout d'une 4e année d'internat, alimente les débats depuis quelques jours. D'un côté, les présidents de CME qui s'inquiètent des conséquences de la réduction de la durée - de 6 à 3 mois - du stage de pédiatrie hospitalière, de l'autre, les syndicats de médecins libéraux et le Collège national des généralistes enseignants qui insistent sur la nécessité de former avant tout les futurs MG aux "soins de premiers recours", et les étudiants eux-mêmes… qui veulent avoir le choix. 

Dans un communiqué commun diffusé ce vendredi 21 juillet, l'Anemf, l'Isni et l'Isnar** défendent la nouvelle maquette qui, en couplant les stages de santé de la femme et de pédiatrie, permettra de dégager un stage libre. Rien n'empêchera alors les internes de MG de choisir de le réaliser en pédiatrie, "s’ils l’estiment cohérent avec leur projet". 

"Le DES de médecine générale ne doit pas avoir vocation à combler à bas coût un manque de professionnels de santé dans les services hospitaliers et en ambulatoire, mais bien à former les futurs médecins généralistes dont nous avons urgemment besoin", insistent les représentants étudiants. "La pression issue des difficultés rencontrées à l’hôpital ne peut plus justifier l’utilisation des internes en médecine générale comme monnaie d’échange." Ils demandent au ministère de "rester ferme dans leur décision de créer un stage couplé 'femme/enfant' ainsi qu’un stage libre" et réaffirment la nécessité de report de cette réforme, dont l'entrée en vigueur est prévue à la rentrée prochaine. 

 

*Diplôme d'études spécialisées.

**Intersyndicale nationale autonome représentative des internes de médecine générale (Isnar-IMG), Association nationale des étudiants en médecine de France (Anemf), Intersyndicale nationale des internes (Isni).

 
Vignette
Vignette

Conseilleriez-vous à un étudiant en médecine de choisir la médecine générale pour spécialité ?

Nathalie Hanseler Corréard

Nathalie Hanseler Corréard

Non

Non Retraitée en 2020, j'ai beaucoup aimé ce métier, mais l'évolution avec manque de confiance et exigence des patients, risque d... Lire plus

2 commentaires
5 débatteurs en ligne5 en ligne
Photo de profil de Eric Semeria
2,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
il y a 8 mois
Ils ont bien raison Quand à l'argument oui mais leurs études étaient gratuites Ben ils ont déjà remboursés 9 ANS...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 10 mois
taillables et corvéables à merci...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17