ECNi 2023 : le nombre de postes d’internat ouverts dans chaque spécialité (enfin) dévoilé

04/08/2023 Par Louise Claereboudt
Externat ECN
9.484 postes d’internat ont été ouverts cette année à l’issue des ECNi. C’est 460 postes de plus que l’an dernier. 

  Il se faisait particulièrement attendre. D’ordinaire publié à la mi-juillet, l’arrêté fixant le nombre d'étudiants en médecine susceptibles d'être affectés à l'issue des ECN, par spécialité et par centre hospitalier universitaire, vient enfin d’être publié au Journal officiel, ce vendredi 4 août. Depuis plusieurs jours, les étudiants exprimaient leur mécontentement sur les réseaux sociaux face à l’absence de parution du nombre de postes ouverts, déterminante en vue de la procédure de choix. Cette année donc, 9.484 postes d’internat ont été ouverts pour tous les futurs internes, dont 252 pour les signataires d’un contrat d’engagement de service public (CESP). Un chiffre en hausse par rapport à l’an passé : le nombre de postes ouverts était alors de 9.024, dont 270 postes de CESP. L’arrêté, signé par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère de la Santé et de la Prévention, détaille la répartition de ces postes par spécialité. Ainsi, 8.182 postes ont été ouverts pour les spécialités médicales, dont 3.645 en médecine générale.  Comme l’année dernière, c’est la psychiatrie qui a ensuite le nombre de postes le plus fourni (547), puis l’anesthésie réanimation (509) et la médecine d’urgence (487). En outre, 377 postes ont été ouverts en pédiatrie, 271 postes en radiologie et imagerie médicale, 199 en médecine cardiovasculaire, et 196 en gériatrie.

  La répartition des postes dans les spécialités médicales est la suivante :    Allergologie : 35 Anatomie et cytologie : 70 Anesthésie-réanimation : 509 (+1 en CESP) Dermatologie : 110 (+3 en CESP) Endocrinologie : 101 (+2 en CESP) Génétique médicale : 25 Gériatrie : 196 Gynécologie médicale : 90 (+1 en CESP) Hématologie : 54 Hépato-gastro-entérologie : 145 (+2 en CESP) Médecine infectieuse et tropicale : 60 Médecine cardiovasculaire : 199 (+5 en CESP) Médecine d’urgence : 487 (+7 en CESP)  Médecine et santé au travail : 116 Médecine générale : 3.645 (+213 en CESP)  Médecine intensive-réanimation : 105 Médecine interne : 137 Médecine légale : 28 Médecine nucléaire : 35 Médecine physique et de réadaptation : 108 Médecine vasculaire : 49 Néphrologie : 91 Neurologie : 142 (+1 en CESP) Oncologie : 131 (+1 en CESP) Pédiatrie : 377 Pneumologie : 138 Psychiatrie : 547 (+5 en CESP) Radiologie : 271 (+2 en CESP)  Rhumatologie : 94 Santé publique : 87   Enfin, 943 postes de spécialités chirurgicales ont été ouverts cette année – moins que l’an dernier, la gynécologie-obstétrique en tête avec 235 postes :   Chirurgie maxillo-faciale : 27 Chirurgie orale : 16 Chirurgie orthopédique et traumatologique : 129 (+1 en CESP)  Chirurgie pédiatrique : 33 Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique : 28 Chirurgie thoracique et cardiovasculaire : 25 Chirurgie vasculaire : 28 Chirurgie viscérale et digestive : 90 Gynécologie obstétrique : 235 (+2 en CESP) Neurochirurgie : 28 Ophtalmologie : 153 (+2 en CESP)  ORL : 88 (+2 en CESP) Urologie : 63 (+2 en CESP)   La procédure nationale de choix de postes aura lieu du 29 août à 9h00 au 15 septembre 2023 inclus. Pour rappel, 9755 candidats ont officiellement passé le concours en juin dernier.

 
Vignette
Vignette

Conseilleriez-vous à un étudiant en médecine de choisir la médecine générale pour spécialité ?

Nathalie Hanseler Corréard

Nathalie Hanseler Corréard

Non

Non Retraitée en 2020, j'ai beaucoup aimé ce métier, mais l'évolution avec manque de confiance et exigence des patients, risque d... Lire plus

4 commentaires
5 débatteurs en ligne5 en ligne
Photo de profil de Rodolphe Duclau
126 points
Allergologie et immunologie clinique
il y a 10 mois
comment se font les choix du nombre de postes offerts ? à long terme, en fonction de la démographie dans chaque spécialité ? ou à court terme, pour faire fonctionner les services hospitaliers ? ave...Lire plus
Photo de profil de Gregory Moisset
20 points
Médecins (CNOM)
il y a 10 mois
Si l’Ia reste un outil a l’usage du médecin et non l’inverse. Pour cela le médecin doit rester libre et indépendant. La financiarisation de la médecine par les fonds de pension est beaucoup plus alarm...Lire plus
Photo de profil de Nadette Lemaire
50 points
Angéiologie
il y a 10 mois
Clairement pas assez de médecins vasculaires, 49 alors que chirurgiens vasculaires 28, il faut bien 5 médecins vasculaires pour faire vivre un chirurgien vasculaire...70 anapath alors qu'il en faut b...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17