Victime d’une cyberattaque, un centre de vaccination contraint de fermer | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Victime d’une cyberattaque, un centre de vaccination contraint de fermer

Suite à une attaque de ses systèmes d’information, la Fondation Hopale a annoncé que le centre de vaccination du Kursaal à Berck-sur-Mer, qu’elle gère, n’accueillerait pas de public pendant quelques jours.
 

Les portes du centre de vaccination du Kursaal, à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), resteront closes pendant trois jours, du samedi 17 au lundi 19 avril inclus. En cause : une attaque informatique qui a touché la Fondation Hopale, en charge de sa gestion, raconte France Bleu. L’intrusion a été identifiée lundi 12 avril par la Direction des systèmes d’information du groupement, qui comprend quinze établissements sanitaires et médico-sociaux. Selon les propos de la direction, rapportés par l’AFP, il n’y aurait pas, à ce stade des connaissances, de “pertes” de données pour les patients ni pour les salariés.

 

Une “attaque au bazooka”

Tous les établissements du groupement ont pu s’organiser pour poursuivre leurs activités. L’intrusion n’a pas entraîné de déprogrammation d’opérations ou de rendez-vous. Néanmoins, explique l’AFP, la fondation a décidé “d’anticiper” et de ne pas ouvrir son centre de vaccination à Berck-sur-Mer samedi, dimanche et lundi, le temps “d’abord de voir comment ça évolue”.

Face à cette “attaque au bazooka”, selon les propos de la direction relayés par France Bleu, la fondation a préféré fermer le centre “le temps qu’ils [les systèmes d’information] fonctionnent normalement et en toute sécurité”. Les créneaux de vaccination n’ayant pas encore été ouverts pour ces jours-là, il n’y a pas eu d’annulations.

Ce type d’attaques est en augmentation. Le 8 avril dernier, c’est l’hôpital de Saint-Gaudens qui en avait fais les frais. Un ransomware, ou rançongiciel, l’avait obligé à mettre à l’arrêt l’ensemble de ses serveurs informatiques.

Avant cela, quatre hôpitaux avaient déjà subi une cyberattaque. Pour lutter contre ce fléau, Emmanuel Macron a annoncé en février un plan d’un milliard d’euros pour renforcer la cybersécurité des systèmes sensibles.

 

[avec France Bleu et AFP] 

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…