Le génie de Léonard de Vinci expliqué par un trouble de la vision

22/10/2018 Par Fanny Napolier
Histoire

Alors que des récents travaux pourraient expliquer l'énigmatique sourire de La Joconde par son hypothyroïdie, voilà qu'une équipe avance une explication médicale au génie de Léonard de Vinci.

Le génie de Léonard de Vinci aurait-il une explication médicale ? Une étude, dirigée par Christopher Tyler, de la City University de Londres, avance que Léonard de Vinci souffrait peut-être d'un strabisme qui pourrait expliquer son sens particulier de la perspective.

L'étude a porté sur six portraits et autoportraits réalisés ou représentant de Vinci, deux peintures, deux sculptures, et deux dessins. Le chercheur a mis en évidence que les yeux des personnages visibles dans ces œuvres présentaient "un angle de strabisme divergent", notamment dans le tableau "Salvator Mundi", le "Saint Jean Baptiste" ou encore le célèbre dessin de l"Homme de Vitruve" étudiant les proportions du corps humain. Ces indices "laissent penser que Léonard de Vinci avait un strabisme divergent intermittent, et la capacité de passer en vision monoculaire", écrit Christopher Tyler dans cette étude publiée en ligne par la revue médicale JAMA Ophtalmology. Un strabisme divergent, "en particulier s'il était intermittent, peut avoir contribué à la capacité exceptionnelle de Léonard de Vinci de rendre le relief sur une toile", souligne le chercheur. Ce trouble de la vision "explique peut-être la grande facilité (de Léonard de Vinci) à représenter des objets et des visages en trois dimensions", ou à présenter des paysages montagneux à l'arrière-plan de ses compositions, selon l'étude. Le strabisme peut s'avérer "commode pour un peintre, car voir le monde avec un seul oeil permet des comparaisons directes avec l'image à plat, dessinée ou peinte", estime Christopher Tyler, qui cite des études selon lesquelles d'autres peintres de renom comme Rembrandt, Dürer, Degas ou Picasso, en souffraient également. [Avec AFP]  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
13 débatteurs en ligne13 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17