Ce Gilet jaune est un médecin généraliste : "Jour après jour, on me demande de cracher sur le Serment d'Hippocrate" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ce Gilet jaune est un médecin généraliste : "Jour après jour, on me demande de cracher sur le Serment d'Hippocrate"

Samedi dernier, il était en première ligne face aux CRS, sur les Champs-Elysées. Médecin généraliste à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), le Dr Thibault Brunet se mobilise avec les Gilets jaunes au nom de ses patients, écrasés par les taxes et fragilisés par les économies demandées chaque année à la Santé. Idéaliste, il défend également la liberté de la médecine contre les contraintes administratives et financières qui empoisonnent de plus en plus la pratique. 

"Je suis médecin généraliste secteur 1 à Lagny-sur-Marne, en région parisienne, depuis 19 ans. J'ai commencé tout seul et puis je me suis associé : on est maintenant quatre généralistes. On a une patientèle plutôt diversifiée… du chef d'entreprise aux ouvriers, aux ambulanciers. Des gens fragiles, des gens très âgés… Pour la petite anecdote, j'ai aussi le commandant d'une unité de CRS !

Dès le début j'ai été sensible au mouvement des Gilets jaunes. Ce n'est pas nouveau pour moi de me sentir mal à l'aise dans cette société. Tous les gens qui ont adhéré étaient déjà en situation de souffrance, ils espéraient une évolution.

 

"On ne peut plus traiter les gens avec la liberté qu'on avait"

J'ai déjà été en lutte face au système de santé. J'ai manifesté contre la loi Touraine. L'exercice de la médecine, le système de soins en général, sont en train d'évoluer. On voit au quotidien la difficulté pour chacun de nos patients d'être pris en charge correctement : de moins en moins de médicaments remboursés sous prétexte que ce sont des médicaments de confort ; on leur impose les génériques, des médicaments de 2ème qualité qui génèrent des problèmes de tolérance, qui compliquent notre exercice au quotidien. Ces petites choses mises bout à bout font que le métier de généraliste est de moins en moins attractif. Il est moins intéressant financièrement, c'est  une évidence. Mais aussi dans la pratique : on est écrasé par la paperasserie, les tâches administratives… on ne peut plus traiter les gens avec la liberté qu'on avait. On a tous les jours des règles supplémentaires qui viennent nous...

67 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…