Vaccination : le président de l’Ordre veut que les médecins donnent l’exemple | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Vaccination : le président de l’Ordre veut que les médecins donnent l’exemple

Lui-même vacciné depuis samedi, le président de l'Ordre des médecins a enjoint les médecins à en faire de même dans une interview donnée au Parisien. Il engage également le Gouvernement à mettre tous les moyens en place pour que, partout en France, les soignants aient accès aux injections. 

"Non seulement les médecins doivent se faire vacciner, mais ils doivent le faire savoir", a lancé le médecin généraliste de 65 ans, avant de poursuivre : "notre responsabilité, individuelle et collective, est de nous engager, pleinement, dans la campagne de vaccination. Le Gouvernement doit rapidement nous en donner les moyens." 

Sur le sujet de la vaccination obligatoire pour les soignants, le président de l'Ordre n'est pas fermé. L'idée avait même été émise par le Cnom au sujet du vaccin contre la grippe. "La vaccination n'est pas obligatoire mais tout, dans l'histoire de la médecine, nous pousse à nous servir de cette arme décisive contre la maladie. Il est de notre devoir de le faire, comme l'exige notre code de déontologie. L'article 12 demande au médecin de participer aux actions de santé publique, notamment quand il s'agit de protéger la population", explicite le praticien dans le Parisien.  

Patrick Bouet fait également part de son inquiétude de voir "qu'une partie du monde médical, heureusement très minoritaire, participe à la vague complotiste". "Sollicités sur les réseaux sociaux, et parfois dans des médias audiovisuels, un certain nombre de médecins confondent conviction personnelle et réalité médicale. Ils font des amalgames et déclarent des choses non conformes à la réalité scientifique. C'est contraire à notre ADN de soignants. Nous avons déjà engagé des actions et continuerons à être attentifs. Nous recevons des courriers avec des signalements et autres éléments qui nous poussent à la vigilance", prévient Patrick Bouet 

Le président de l'Ordre a également parlé de son agacement devant la lenteur de la campagne vaccinale française. "Nous avons demandé au ministère d'arrêter de lire le livre administratif de la première à la dernière page alors que la situation exceptionnelle doit nous conduire à sauter les passages longuets. Il faut le faire d'autant plus ardemment que beaucoup de médecins libéraux souhaitent être vaccinés mais se heurtent aux questions d'organisation de la campagne", a-t-il déploré. 

Enfin, Patrick Bouet demande au Gouvernement de la transparence sur le nombre de doses disponibles, la démultiplication des centres de vaccination et la garantie que tous, soignants et non soignants, y auront accès. "Démontrons que la vaccination est un acte normal", conclut le médecin.

[Avec leparisien.fr

26 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…