Macron va "pérenniser" le Conseil scientifique "qui joue un rôle essentiel" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Macron va "pérenniser" le Conseil scientifique "qui joue un rôle essentiel"

Lors de son allocution télévisée, le Président a fustigé les "débats permanents sur les faits ou la vérité scientifique", dans "le pays des Lumières et de Pasteur". Il a annoncé son intention de "pérenniser" le Conseil scientifique "qui joue un rôle essentiel"

 

"Il faut qu'on arrête d'avoir des espèces de débats permanents sur les faits ou la vérité scientifique", a exhorté mercredi Emmanuel Macron lors d'un entretien télévisé au cours duquel il a annoncé un couvre-feu nocturne en Île-de-France et dans huit métropoles en raison de la dégradation de la situation sanitaire. "On a quelques certitudes, il faut s'en (tenir) aux faits et ne pas dire chaque jour : "Ceci n'est rien, on peut faire comme ça". Donc si on se base sur les faits, on peut dire : c'est grave, c'est sérieux, mais se mobiliser. La raison d'espérer, c'est que nous sommes en train de réapprendre à être pleinement une nation", a ajouté le chef de l'Etat.

Défenseur du principe de "lucidité" face au virus, le président de la République a réaffirmé son souci que "l'information soit transparente et partagée", en apportant de nouveau son soutien au Conseil scientifique, "qui joue un rôle essentiel" et "va être pérennisé".

Le mois dernier, une trentaine de chercheurs, universitaires et médecins, ainsi que le très médiatique urgentiste Patrick Pelloux, appelaient à la suppression du Conseil scientifique. Ils jugeaient sa communication sur la crise du Covid, trop anxiogène.

[Avec lefigaro.fr et l'AFP]

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…