Furosémide: pas de somnifère dans le blister à l’origine de l’alerte | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Furosémide: pas de somnifère dans le blister à l’origine de l’alerte

Le témoignage du pharmacien de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et de sa préparatrice – qui avaient assuré avoir trouvé un somnifère Zopiclone dans une plaquette du diurétique Furosémide 40 mg de Teva ramenée par une cliente – est fragilisé par de nouveaux résultats. Récupéré par les enquêteurs, ce blister a été soumis à des analyses chimiques, et aucune trace de Zopiclone n'y a été trouvée. Cela pourrait signifier que l’unique signalement d'une inversion de comprimés, à l'origine de l'alerte lancée le 7 juin, était erroné. Le pharmacien et sa préparatrice, qui avaient...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…