La CSMF claque la porte des négos conventionnelles, dénonçant le "mépris" de la médecine libérale

07/10/2020 Par Aveline Marques
Ulcéré par le faible montant dévolu aux revalorisations des soignants de ville dans le prochain PLFSS, le syndicat vient d'annoncer son retrait des négociations conventionnelles pour l'avenant 9, qu'il juge "inutiles" et "marginales".

Des milliards pour l'Hôpital, quelques centaines de millions pour la médecine de ville. Le budget de la Sécu 2021, qui sera examiné à l'Assemblée nationale dans les prochains jours, ne passe pas auprès des syndicats de médecins libéraux. Et notamment de la CSMF, qui vient de décider de quitter la table des négociations du nouvel avenant (n°9) à la convention médicale, qu'elle juge "inutiles et marginales" étant donné l'enveloppe dévolue par le Gouvernement : "seuls 300 millions d’euros sont prévus dans le cadre de la 'hausse des professionnels de santé libéraux'. Ceci pour l’ensemble des professionnels de santé de ville !", s'insurge la confédération dans un communiqué, diffusé ce mercredi matin. Malgré "l'engagement remarquable" des libéraux tout au long de la crise sanitaire, "le Gouvernement continue de mépriser la médecine libérale", tonne la CSMF. Autre sujet de mécontentement majeur : la prolongation, toujours par le PLFSS 2021, de l'actuelle convention médicale d'un an et demi, "ce qui renvoie toute valorisation tarifaire pour les médecins libéraux pour fin 2023. Le Gouvernement a décidé que les tarifs médicaux actuels ne bougeront pas pendant encore trois ans de plus", résume le communiqué. "La crise de la médecine libérale et l’engagement des médecins libéraux méritent autre chose que ce manque renouvelé de considération du Gouvernement". "Dans ces conditions, la CSMF a décidé de ne plus participer aux négociations actuelles", annonce la confédération. En revanche, la CSMF continue -pour l'instant- de participer aux négociations interprofessionnelles sur les CPTS, précise-t-elle à Egora. La prochaine séance aura lieu cet après-midi.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17