Grève "dure et illimitée" pour les anesthésites à partir du 11 janvier

16/12/2020 Par Marion Jort
Vignette
Le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs (Snphare) a annoncé mardi 15 décembre le dépôt d'un préavis de grève "dure" et "illimitée" à partir du 11 janvier pour protester contre la révision de la grille des praticiens hospitaliers. 

"La fidélité des praticiens hospitaliers pour l'hôpital public est méprisée", dénonce dans un communiqué le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes-réanimateurs (Snphare), remonté contre l’une des décisions du Ségur de la Santé, prévoyant la révision de la grille des praticiens hospitaliers. La suppression des trois premiers échelons de carrière avait été actée en juillet et est encadrée par un décret publié le 28 septembre dernier.  “Les praticiens hospitaliers nommés avant 2020 se voient désavantagés de quatre années d’ancienneté par rapport à leurs collègues nommés cette année”, déplore le syndicat dans un communiqué. Selon une enquête publiée le 8 décembre par le Snphare, 80% des praticiens se disent mécontents des modalités de la réforme statutaire en cours. De plus, d’après le Snphare, si les arrêtés de reclassement ont été signés le 12 octobre par le Centre National de Gestion (CNG), 44% des praticiens n’avaient pas encore reçu leurs arrêtés fin novembre. “Dans un contexte de recours envoyés en masse par les praticiens au CNF, il y a lieu de s’interroger sur les raisons qui freinent certains établissements à transmettre ces arrêtés”, affirme le syndicat.

Un préavis de grève a donc été déposé pour le 11 janvier. Il s’agira d’une grève “dure” et illimitée des soins non urgents, des soins urgents “à l’image de ce que pourrait être un hôpital public sans médecin, sans praticien” pour obtenir “reconnaissance de la fidélité des praticiens hospitaliers”. Le syndicat appelle enfin la Direction générale de l’offre de soin (DGOS) à prendre une décision rapide de reclassement équitable pour les PH qui permettrait “d’éviter un chaos hospitalier”.

Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17