PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pour une revalorisation de leurs actes, des infirmières libérales organisent des opérations escargot

Suivant l'exemple des agriculteurs, le Collectif des infirmiers libéraux en colère, qui compte plus de 17 000 membres sur Facebook, organisait ce lundi 12 février des opérations escargot dans plusieurs villes de France. 
 

 

 

Bordeaux, Dijon, Gap, Marseille… Déplorant l'absence de revalorisation de leurs actes depuis quinze ans, qui menace la pérennité de leur exercice, des collectifs d'infirmiers libéraux organisaient ce lundi 12 février des opérations de ralentissement de la circulation routière. Ce week-end, d'autres collectifs ont été à l'origine de blocages aux péages, comme à Valence, à Brive-la-Gaillarde ou encore à Aurillac. Une nouvelle journée de mobilisation nationale est d'ores et déjà annoncée lundi 17 février.  

Des actions inspirées du mouvement des agriculteurs pour alerter l'opinion sur la pénibilité de leurs conditions d'exercice et l'absence de reconnaissance financière de la profession. "On a essayé, pendant toute l'année dernière, de rencontrer tous les élus pour sensibiliser sur les difficultés de notre profession. En fait, on n’a abouti à rien, a déploré Gaëlle Cannat, présidente de ce collectif asyndical au niveau national, sur France info. Quand on a vu que les agriculteurs allaient dans la rue, on s'est dit nous aussi on va se montrer. On va montrer que notre profession est en souffrance." 

D'après l'Idel, si rien n'est fait, "58% des cabinets infirmiers vont fermer d'ici cinq ans"

 

Inflation : la FNI déplore les "deux poids, deux mesures" de la Cnam 

La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a réagi dans un communiqué diffusé ce lundi 12 février aux propos tenus par Thomas Fatôme dans Le Figaro. Le directeur général de la Cnam soulignait que la proposition de revalorisation de la consultation du médecin traitant à 30 euros n'était pas "un cadeau" fait aux médecins libéraux mais un "rééquilibrage après deux ans d'inflation". "Au regard des augmentations obtenues par les infirmières et infirmiers libéraux en compensation de l’inflation (+ 25 cts sur l’indemnité forfaitaire de déplacement pour solde de tout compte) la FNI s’interroge sur la valeur que le directeur général de la Cnam octroie aux actes infirmiers", relève le syndicat, qui rappelle que la lettre clé AMI est bloquée à 3.15 euros depuis avril 2009. "La lecture variable de Thomas Fatôme sur l’impact de l’inflation selon que l’on soit médecin ou Idel questionne et choque la profession", lance la FNI. 

7 commentaires
16 débatteurs en ligne16 en ligne
Photo de profil de Fabien Bray
Fabien Bray est en ligne
4,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 20 jours
Le problème principal c'est que les IDE ne sont pas en position démographique de négocier, je m'explique : Dans de très nombreux endroits les IDE sont en "sur-densité", et se prennent le bec dès que ...Lire plus
Photo de profil de Frederic Groseil
777 points
Débatteur Renommé
Médecins (CNOM)
il y a 20 jours
En tant que médecin généraliste de campagne, sans les infirmièr(e)s libérales, je ne peux plus exercer à domicile (soins techniques, gestions des traitements, transmissions, surveillances, accompagnem...Lire plus
Photo de profil de Sophie Sugier
4,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 20 jours
Encore une profession qui disparaitra dans l indifférence sociale ,car déja personne, dans les malades ou familles ne leur facilitent la tâche ni ne se renseignent sur le prix des actes, seulement ..e...Lire plus
7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Etes-vous favorable à l'exonération fiscale des médecins libéraux qui poursuivent leur activité après avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite?

Michel Rivoal

Michel Rivoal

Non

Je voudrais bien que l'on rase gratis et pourtant je porte la barbe! Je voudrais bien un revenu pour tous surtout pendant les étu... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…