Les doyens de médecine ciblent les "revues prédatrices", qui parasitent l’édition

21/06/2023 Par Pauline Machard
Recherche
La Conférence des doyens de médecine (CDD) ainsi que le Conseil national des universités (CNU Santé) entendent contrer ces revues illégitimes ou frauduleuses qui constituent “une menace croissante et mondiale”, car elles “dupent les auteurs et les lecteurs” et “participent à la mauvaise conduite scientifique”.  

  Lutter contre les “revues prédatrices”, qui “nuisent à la qualité et à l’intégrité des publications scientifiques”. Telle est l’ambition, annoncée par communiqué le 19 juin, de la Conférence des doyens de médecine (CDD) et du Conseil national des universités (CNU santé). Les instances rappellent en effet que, si les publications dans des revues médicales et scientifiques “sont une des principales sources d’information en médecine” et “contribuent au développement individuel des carrières des professionnels de santé”, “l’avènement des publications en libre accès a fait émerger des pratiques douteuses voire frauduleuses de la part d’éditeurs peu scrupuleux, motivés par les gains financiers résultant du paiement par les auteurs”.   Elles produisent des éléments de définition d’une revue prédatrice : une revue “qui ne suit pas les recommandations internationales des éditeurs de revues scientifiques” et “qui a comme priorité le profit réalisé au dépens de toute considération de qualité de ce qui est publié”. “L’évaluation préalable critique et indépendante par les pairs est absente ou falsifiée”, écrivent-ils ; “la vérification de la conformité éthique et réglementaire de la recherche y est ignorée ou négligée” ; “le processus d’évaluation de la qualité scientifique est absent ou déficient” ; enfin, elle a “le plus souvent une politique agressive et dans discernement de sollicitation des articles”.     Des outils de détection  La politique de lutte de la CDD et du CNU comprend deux axes. Tout d’abord, une liste – “non exhaustive” et “évolutive” – de 3400 revues scientifiques présumées non prédatrices, est consultable sur le site internet de la Conférence des doyens. Il est recommandé d’y soumettre des articles, mais les instances préviennent néanmoins, la présence d’une revue dans cette liste “n’est pas non plus une garantie contre la publication d’articles médiocres, frauduleux ou ne respectant pas complètement les principes de l’intégrité scientifique. C’est seulement une indication pour l’auteur ou le lecteur que la revue scientifique qui y figure semble bien conforme aux exigences de qualité et d’intégrité prônées” par elles.   Deuxième axe : la CDD et le CNU donnent toute une liste d’outils pour détecter une revue prédatrice. Ils invitent ainsi - entre autres - les auteurs à s’interroger s’il y a “un délai très court d’évaluation et de publication des articles avec des évaluations médiocres” ; si ces revues imitent le nom ou le “stylisme de site Web proche d’une revue de référence non suspecte” ; en cas de “politique agressive et sans discernement de la sollicitation des articles” ; ou encore en cas de “comité de rédaction non connu avec très peu d’informations sur l’affiliation de chacun”, pour ne citer que quelques exemples.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17