La Conférence des doyens de médecine s'oppose à la suppression de l'AME

22/11/2023 Par Mathilde Gendron
Politique de santé
Alors que le Sénat a voté la suppression de l’aide médicale d’Etat dans le cadre du projet de loi immigration, le 7 novembre dernier, la Conférence nationale des Doyens des facultés de médecine annonce s’opposer à cette décision. 
 

Le 7 novembre dernier, les sénateurs votaient la suppression de l’aide médicale d’Etat (AME) dans le cadre du projet de loi immigration. Si, vous, lecteurs d’Egora, y êtes favorables à 70%, la Conférence nationale des doyens des facultés de médecine a, quant à elle, choisi de s’opposer à ce vote. Elle se prononce "en faveur de cette aide sociale qui permet aux personnes étrangères en situation difficile de bénéficier d’un accès normal à des soins de qualité”, écrit-elle dans un communiqué publié vendredi dernier.  

Les personnes bénéficiaires de l’AME sont en effet, “exposées à des risques sanitaires importants avec des menaces notamment de maladies transmissibles bactériennes, parasitaires et virales mais aussi de maladies chroniques qui doivent être prises en charge rapidement et correctement, avant qu’elles ne s’aggravent”, poursuit la Conférence nationale des doyens de médecine, qui indique que cela pourrait entraîner “une détérioration des indicateurs de santé publique” du territoire. 

Elle insiste également sur les conséquences possibles de cette suppression, en évoquant par exemple “un plus grand recours aux services des urgences déjà débordés, un plus grand nombre d’hospitalisations dans les hôpitaux publics, y compris dans des secteurs comme les réanimations ou la pédiatrie déjà en difficultés, [qui] entraîneraient un surcoût économique aggravant le déficit budgétaire des hôpitaux publics”. 

Selon la Conférence nationale des doyens de médecine, ce vote est par ailleurs “contraire aux engagements éthiques et aux principes fondateurs de la médecine que nous enseignons aux futurs médecins et contraire au serment d’Hippocrate qu’ils prononcent”. Elle demande donc le maintien de l’AME par l’Assemblée nationale en décembre 2023. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

1 commentaire
9 débatteurs en ligne9 en ligne
Photo de profil de Michel Rivoal
5,9 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 8 mois
J'avoue ne pas toujours être d'accord avec nos ministres de la santé, les doyens des fac, le directeur de l'A.P. , la FHF... Mais là ça me rassure un peu cette prise de position. Je suppose que le con...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17