Grève des biologistes de ville : l'hôpital appelle à l'aide

16/11/2022 Par S. B.
Système de santé
Dans un communiqué, Action Praticiens Hôpital alerte des retombées de la grève des laboratoires de biologie médicale de ville sur l'hôpital, et regrette le manque de préparation et d'anticipation.

  "Cette grève a une forte retombée sur les laboratoires hospitaliers mais aussi sur les services d’urgences déjà soumis à de fortes contraintes. Certains de nos confrères biologistes hospitaliers ont dû fermer leur centre de prélèvement devant l’arrivée massive de patients demandant des PCR au détriment des patients de consultations. Certains signalent même un blocage de l’accès à leur l’hôpital en raison d’embouteillage comme devant les stations-services", déplore Action Praticiens Hôpital qui alerte sur les conséquences de la grève des biologistes de ville. Inquiétude d'autant plus grande que le mouvement social est reconductible. "Demain est annoncée la grève des médecins généralistes comme celle de nos collègues spécialistes libéraux … Sera-t-elle anticipée ? Où vont aller les patients sinon dans les urgences hospitalières et à l’hôpital public qui va encore devoir répondre à la sacro-sainte mission de continuité des soins ? Ce privilège obligatoire, quasi exclusif est de plus en plus pénible et presque toujours réservé aux acteurs hospitaliers", dénonce le communiqué qui déplore la sempiternelle opposition de l'hôpital contre le libéral alors que "le système de santé français craque de tout côté".

Manque de lits d'aval, crise du Covid, de la pédiatrie ou encore de la psychiatrie, Action Praticiens Hôpital appelle à l'aide. "Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions faire, notre résilience est simplement morte. Nous n’en pouvons plus, pire, nous ne pouvons plus faire et nous n’accepterons plus d’être les complices de cette maltraitance institutionnelle organisée", écrit la Confédération des praticiens des hôpitaux. "Le personnel médico-soignant hospitalier est en sous-effectif chronique avec un manque de lits qui explose. La crise des vocations et les départs de personnels ne semblent plus inquiéter ce Gouvernement qui communique que la situation est sous contrôle, fait l’autruche sur nos problèmes et le sens de notre engagement dans un soin de qualité pour tous. Notre épuisement professionnel est banalisé", ajoute le communiqué. Action Praticien Hôpital appelle à des états généraux ou assises sur la santé en général avec un focus sur certaines spécialités comme la pédiatrie, la psychiatrie, la biologie.

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
32 débatteurs en ligne32 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17