Election présidentielle : l’Ordre veut porter la voix des médecins à travers sa consultation nationale

07/10/2021 Par Louise Claereboudt
Politique de santé

En vue de l’élection présidentielle qui doit avoir lieu en 2022, le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a lancé ce mercredi 6 octobre une grande consultation nationale. L’institution appelle praticiens et internes à répondre à un questionnaire afin de recueillir leur perception de leur métier et du système de santé, près de deux ans après le début de la pandémie.   C’est dans un contexte inédit que le Conseil national de l’Ordre des médecins a lancé ce mercredi une grande consultation nationale – Soigner demain – en vue de l’élection présidentielle, qui doit avoir lieu au printemps prochain, comme il l'avait fait en 2015. Alors que la pandémie de Covid-19 a éprouvé les professionnels de santé et mis en évidence les limites du système de santé français, l’institution entend porter la voix des médecins dans ce rendez-vous politique. Expérience de la crise sanitaire, avenir du métier de médecin, accès aux soins et gouvernance du système de santé : les médecins – ainsi que les internes dès le 12 octobre – sont invités à répondre à un questionnaire anonyme autour de ces 4 thématiques. Leurs inquiétudes et attentes seront portées par le Cnom à travers la mise en place dès le début de l’année prochaine d’une plateforme rassemblant les propositions de la profession.

"Dans ce moment décisif, l’Ordre des médecins regrette que la santé ne semble pas aujourd’hui être une priorité dans les programmes et les discours des responsables politiques ayant annoncé vouloir se présenter à l’élection présidentielle de 2022", déplore dans un communiqué l’institution qui organisera également des tables rondes avec ses partenaires institutionnels, ainsi qu’un travail de réflexion interne sur les 4 thématiques.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17