Des traitements antidouleur à base de cannabis disponibles en 2025

21/02/2024 Par Sandy Bonin
Santé publique
Alors qu'une expérimentation sur les médicaments contre la douleur à base de cannabis médical est en cours depuis plusieurs années, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué que ces traitements seraient disponibles en France en 2025. 

 

"La fin de l'expérimentation et la mise à disposition pour 2025 des médicaments à base de cannabis se préparent", a annoncé dans un communiqué l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). L'intérêt thérapeutique du cannabis, surtout envisagé contre la douleur et l'anxiété, est en effet sujet à débat. En l'état actuel des connaissances, les études tendent à confirmer certains bénéfices, mais qui restent limités. La France avait donc lancé en 2021 une expérimentation impliquant quelques milliers de patients. 

Fin 2023, le Gouvernement, après avoir longtemps temporisé sur le sujet, a ouvert la voie à l'autorisation du cannabis thérapeutique, lui donnant un statut particulier via la loi annuelle de financement de la Sécurité sociale. Ce statut laisse pendant cinq ans à l'ANSM la possibilité d'autoriser des produits à base de cannabis, sans attendre une éventuelle autorisation au niveau de l'Union européenne (UE). 

 

 

En vue d'une autorisation l'an prochain, "ces médicaments devront avoir obtenu une autorisation délivrée par l'ANSM au plus tard le 31 décembre 2024", a souligné l'agence. 

L'ANSM a également fait part de la prolongation de l'expérimentation en cours. En effet, celle-ci devait s'achever fin mars, ce qui aurait empêché pendant plusieurs mois les participants de recevoir leur traitement avant une autorisation éventuelle l'an prochain. Finalement, "les patients inclus avant le 27 mars 2024 pourront poursuivre leur traitement par cannabis médical dans le cadre du suivi mis en place avec leur médecin". Au total, un peu plus de 3 000 patients auront participé à l'expérimentation. 

L'ANSM a, en revanche, annoncé que les médicaments sous forme de fleurs de cannabis (à inhaler) seraient retirés ces prochaines semaines de l'expérimentation. Les médecins concernés sont donc appelés à cesser peu à peu de les prescrire.

8 commentaires
11 débatteurs en ligne11 en ligne
Photo de profil de Jacques Bouhours
336 points
Débatteur Renommé
Anesthésie-réanimation
il y a 5 mois
Je partage complètement les doutes d'Henri Baspeyre sur la question. J'ai repris ma "Sainte Bible" sur ces questions, à savoir le "Pharmacological Basis for Therapeutics" de Gooddman et Gilman. J'ai ...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 5 mois
rien que des plantes! on met le doigt dans l'engrenage!...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 5 mois
on roule sur 1 pente glissante...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17