Bientôt une nouvelle pathologie dans le dépistage néonatal ?

15/02/2024 Par Marielle Ammouche
Santé publique
La Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé d’intégrer une nouvelle pathologie dans le dépistage néonatal. Il s’agit du déficit en acyl-CoA déshydrogénase des acides gras à chaîne très longue (VLCAD), une maladie rare de l'oxydation mitochondriale des acides gras à chaîne longue, qui est due à des mutations dans le gène ACADVL (17p13.1).

 

Sa présentation clinique est variable, pouvant inclure une cardiomyopathie, une hypoglycémie hypocétosique, une hépatopathie, une intolérance à l'effort et une rhabdomyolyse. "Les symptômes sont variés et la maladie peut évoluer très rapidement, entraînant le décès. Le dépistage à la naissance contribuera à réduire l'errance diagnostique et le retard à la mise en place d'un traitement qui vise à prévenir les épisodes de décompensation [...] et qui semble améliorer le pronostic des formes sévères", selon la HAS. 

Le déficit en VLCAD pourrait donc s’ajouter prochainement aux 13 maladies déjà recherchées en post-natal, à partir d'une goutte de sang prélevée au talon du nouveau-né et recueillie sur papier buvard. 

En revanche, l’autorité sanitaire ne recommande pas l’extension du dépistage néonatal à trois autres maladies, la Citrullinémie de type 1, l’Acidurie propionique et l’Acidurie méthylmalonique, du fait d’un manque de données suffisantes. 

Une cinquième maladie - le déficit en ornithine transcarbamylase - n'a pas été évaluée en "l'absence de marqueur biologique spécifique permettant de l'identifier" par la technologie de spectrométrie de masse en tandem. 

Ces recommandations pourront être actualisées en fonction de l'évolution des connaissances scientifiques, de la disponibilité de marqueurs fiables et d'un bénéfice individuel démontré pour l'enfant dépisté, a précisé la HAS.

Elle a recommandé aussi qu'une première information sur le dépistage à la naissance soit donnée aux parents lors des consultations du troisième trimestre de grossesse. Et elle a insisté sur "la nécessité de fournir les moyens humains et financiers nécessaires à la mise en œuvre de ce dépistage et au suivi des nouveau-nés dépistés sur tout le territoire". 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

1 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,3 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 5 mois
combien? est-ce vraiment utile?...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17