4ème plan maladies rares : "36 millions d’euros de crédits nouveaux"

01/03/2024 Par Marielle Ammouche
Santé publique
A l’occasion de la Journée qui leur est consacrée, le 29 février, le ministère de la Santé a donné quelques indications sur les lignes directrices qui devraient constituer le 4ème plan national maladies rares (PNMR4), actuellement en cours de finalisation. Le précédent couvrait la période 2018-2022.

Dans un communiqué, le Ministère a ainsi annoncé le déblocage d’une enveloppe de « près de 36 millions d’euros de crédits nouveaux » pour la labellisation de 132 nouveaux centres de référence maladies rares. Il y aura ainsi 603 centres experts au total. L’objectif étant de renforcer le maillage territorial afin de lutter contre l’errance diagnostique. Dans ce cadre, ce PNMR4 insistera aussi sur l’importance du lien ville hôpital, de l’information, de la formation et de la sensibilisation. Mais à côté de cet aspect diagnostique, le nouveau plan devrait aussi être plus tourné vers le soin, « afin que l’accès à des traitements devienne de plus en plus effectif pour les personnes touchées par une maladie rare ». Le plan vise ainsi à développer « le lien vers la médecine génomique, pour une médecine et des traitements de précision et en s’inscrivant dans une politique forte et volontariste de la France pour renforcer l’innovation en santé dans les prochaines années ». La Pre Agnès Linglart, pédiatre et chercheure, spécialisée dans les maladies rares affectant le squelette et la croissance et le Pr Guillaume Canaud, professeur de néphrologie et plus récemment de thérapeutique à l’hôpital Necker Enfants Malades et à l’Université Paris Cité, sont les chefs d’orchestre de ce PNMR4. On compte environ 7000 maladies rares qui concernent plus de 3,5 millions de personnes en France et environ 25 millions de personnes en Europe. Depuis 2004, trois plans nationaux se sont succédés, qui « ont conforté le leadership français dans le domaine des maladies rares » considère le ministère. Il annonce que de premières « actions phares » de ce PNMR4 seront déployés dans « les semaines à venir ».  

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

2 commentaires
22 débatteurs en ligne22 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 3 mois
36 millions? le ministre va acheter 1 billet gagnant à l'euromillion!...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 3 mois
poisson d'avril! en début mars! honnêtement: y avez-vous cru?...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17