PUB

Vous êtes ici

A+ A-

En Bretagne, les pharmaciens qui prennent en charge les "petits maux" ont permis d'éviter 420 consultations médicales

En Bretagne, l’expérimentation permettant aux pharmacies de prendre en charge des situations cliniques simples a été reconduite et ajustée. 

 

Depuis le mois de juin, ce ne sont plus 50 mais 74 pharmaciens bretonnes qui font partie de l’expérimentation "Osys", permettant la prise en charge des "petits maux", indique l’ARS Bretagne sur son site. D’autre part, elle devrait s’étendre dès le mois de septembre à trois autres régions. 

Les situations cliniques ont été réduites, de 13 à 6. Il s’agit désormais des plaies simples, des piqûres de tiques, des cystites, des brûlures au 1er degré, des douleurs pharyngées et des conjonctivites. 

Après une formation et à l’aide d’outils d’accompagnement, les pharmaciens engagés dans l’expérimentation peuvent : conseiller au patient un médicament adapté (hors prescription médicale obligatoire), l’adresser vers un généraliste, l’envoyer aux urgences. 

Le médecin traitant est informé du travail du pharmacien et de l’orientation proposée. Le pharmacien reprend contact avec le patient pour s’assurer que la situation évolue favorablement. 

Depuis son lancement à l’automne 2021, l’expérimentation a permis la prise en charge de 1 800 situations. Près de 40% des patients ont indiqué que, sans ce service, ils seraient allés voir un médecin et 5% seraient allés aux urgences. L’ARS Bretagne se félicite : "l’expérimentation a évité 420 consultations médicales" et "68 passages aux urgences". 

 

4 commentaires
19 débatteurs en ligne19 en ligne
Photo de profil de Nicolas Bartolomeo
89 points
Médecins (CNOM)
il y a 7 mois
420 consultations évitées en 2 ans ... pour 50 pharmacies mobilisées ? Soit 2 consultation par an et par pharmacie. L'ars excelle vraiment dans l'art de l'organisme !...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
10,5 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 7 mois
exercice illégale de la profession de médecin,mais doit-on respecter la loi en FRANCE,pays en voie de sous-développement moral?...Lire plus
4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

La vente libre d'ibuprofène devrait-elle être interdite?

Armand Moraillon

Armand Moraillon

Non

D'une part, Il me semble que les pharmaciens connaissent mieux les effets nocifs des médicaments et des associations médicamente... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…