Maltraitance, discrimination : 40% des LGBTI ne parlent pas de leur sexualité à leur médecin | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Maltraitance, discrimination : 40% des LGBTI ne parlent pas de leur sexualité à leur médecin

La majorité des patients lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes ont déjà ressenti une discrimination lors de leur parcours de soins, indique une étude publiée ce mercredi. Pour évaluer les discriminations dont font l'objet les personnes lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes (LGBTI) dans leur parcours de soins, des sociologues ont mené une étude. Ils se sont particulièrement penchés sur la santé des LGBTI souffrant de cancer ou de problèmes de poids et des personnes LGBTI mineures scolarisées. "On n'a pas constaté de refus de soins mais l'activation de stéréotypes...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…