Propos homophobes : le généraliste suspendu un mois

04/07/2017 Par Fanny Napolier
Déontologie

Un médecin généraliste a été condamné à un mois d'interdiction d'exercice et 1 000 euros d'amende après les propos homophobes qu'il avait tenus en décembre.

En décembre dernier, ce jeune généraliste remplaçant avait posté un message sur Facebook. Il parle d'un patient auquel il pense avoir diagnostiqué une fissure anale, mais qui était en fait atteint de syphilis. "Le truc, c'est que le patient est homosexuel. Pas un homo de type 'fofolle' avec des manières surjouées, plutôt un monsieur tout le monde, du coup je n'ai rien vu", raconte le généraliste. Interpelé sur le terme "fofolle", le médecin s'enfonce, évoquant ces homosexuels qui ont une "façon de parler avec intonations vers le haut", "des expressions faciales exagérées", la "main à 90° en marchant (la posture de la 'théière' que l'on décrit en théâtre)", qui marchent "avec pieds sur une ligne en balançant les hanches". La chambre disciplinaire de l'ordre des médecins de Bourgogne considère dans son jugement que "les propos du docteur ne sauraient être qualifiés d'opinion politique" et que, repris par la presse, ils ont "à tout le moins mis la communauté médicale en difficulté". Elle ajoute que "par ses propos excessifs et constants (...), il a eu, en l'espèce, un comportement de nature à déconsidérer sa profession". A l'audience, qui s'est tenue fin juin et à laquelle le médecin n'avait pas assisté, son avocat avait plaidé la liberté d'expression, admettant que ces propos puissent être considérés par certains comme choquants. Le généraliste a été condamné à un mois d'interdiction d'exercice et à 1 000 euros d'amende. Le praticien dispose de trente jours pour faire appel. [Avec LCI.fr]

 
Vignette
Vignette

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17