La primo-prescription ouverte aux IPA à titre expérimental | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La primo-prescription ouverte aux IPA à titre expérimental

Lors de l’examen du PLFSS 2022 – adopté ce mardi 26 octobre –, les députés ont ouvert, à titre expérimental, la primo-prescription pour des prescriptions médicales obligatoires aux infirmières en pratique avancée.
 

Alors que le Ségur de la santé prévoit de renforcer le rôle de premier recours des IPA, l’Assemblée nationale a adopté, ce vendredi 23 octobre, un amendement déposé par le Gouvernement visant à ouvrir la primo-prescription pour des prescriptions médicales obligatoires aux infirmières en pratique avancée, à titre expérimental et pour une durée de trois ans, dans trois régions.

"La primo-prescription fluidifiera le parcours de soins en permettant aux patients de bénéficier de prescriptions en lien avec leur pathologie chronique sans retourner chez le médecin", a défendu Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie face aux députés.

"Cette mesure sera bénéfique pour les populations qui vivent dans des zones sous-dotées en praticiens mais dans lesquelles sont installés des IPA libérales", a-t-elle ajouté, précisant que les conditions de l’expérimentation en vue d’une généralisation seront définies par décret, après concertation avec les acteurs du premier recours.

21 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…