"Non, une levée des brevets ne permettrait pas de produire plus de vaccins" contre le Covid : la réponse des industriels à François Hollande | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Non, une levée des brevets ne permettrait pas de produire plus de vaccins" contre le Covid : la réponse des industriels à François Hollande

Dans une tribune parue dans Le Monde, l'ex-Président de la République plaide à nouveau pour une levée temporaire des vaccins contre le Covid, rendant les "monopoles" pharmaceutiques responsables des inégalités actuelles de couverture vaccinale entre pays riches et pays pauvres. Mais pour le Leem, le problème et la solution sont loin d'être aussi simples.
 

"A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle."Dans une tribune parue dans Le Mondejeudi 30 septembre, l'ancien Président de la République François Hollande appelle l'Union européenne et l'Allemagne à prendre position en faveur de la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid. "Le marché s'est emparé de l'espace autrefois occupé par les Etats", déplore-t-il. "Les inégalités vaccinales continuent de se creuser chaque jour. Actuellement, seulement 2% habitants les pauvres de la planète ont reçu une première dose de vaccin, contre 60% de personnes pleinement vaccinées dans l'Union européenne", pointe-t-il.

 

Posture "intenable"

En cause, selon l'ancien Président de la République, "les monopoles détenus par une poignée de groupes pharmaceutiques", à l'origine d'une sous exploitation des capacités de production de vaccins à l'échelle mondiale. "Cette posture est devenue intenable face aux désastres que continue de causer la pandémie", alerte François Hollande.

L'ex-chef d'Etat exhorte ainsi l'UE ainsi que la future coalition gouvernementale allemande à soutenir la demande de levée temporaire des brevets portée par les pays en développement, et à se ranger aux côtés du directeur de l'OMS, du président américain Joe Biden ou encore d'Emmanuel Macron. Si "déroger aux règles de propriété intellectuelle est un sujet grave", c'est pour François Hollande le seul moyen "pour lever toutes les barrières à l'augmentation massive de la production de vaccins" et de "montrer qu'aucun conflit privé ne prime sur l'intérêt général".

Mais pour Les entreprises du médicament (Leem), c'est une fausse bonne idée. Dans une tribune publiée sur son site ce lundi 4 octobre, le représentant des groupes pharmaceutiques répond point par point à l'ancien président de la République."Non, M. Hollande, une levée des brevets ne permettrait pas de produire plus de vaccins", lance Frédéric Collet, président du Leem. "Existe-t-il des usines de vaccins non utilisées ? Evidemment pas. Toutes les capacités de production qui ont la compétence en biotechnologie sont mobilisées pour mettre leur expertise à disposition", pointe-t-il. Si avant la crise, 4 milliards de doses de vaccins étaient produites chaque année dans le monde, désormais les fabricants du monde entier fournissent 1.5 milliard de doses par mois, grâce à des partenariats noués par les entreprises du médicament. Si bien que 12 milliards de doses ont été produites en 2021 et 24 autres milliards devraient sortir des usines d'ici juin 2022, "ce qui dépassera probablement la demande mondiale".

"Il est erroné de penser que les capacités mondiales de production seraient insuffisantes et qu’une levée des brevets provoquerait, par miracle, la création immédiate d’une multitude de sites qualifiés et opérationnels", insiste le président du Leem. "Pour assurer la qualité des vaccins produits...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…