Une patiente de 85 ans retrouvée morte dans un conteneur à ordures de l'hôpital d'Aix-en-Provence

29/02/2024 Par Sandy Bonin
Faits divers / Justice
Après deux jours de disparition des urgences, une patiente de 85 ans souffrant de démence à corps de Lewy a été retrouvée morte ce dimanche dans un conteneur à ordures de l'hôpital d'Aix-en-Provence. La famille de la victime met en cause l'hôpital. 

 

Vendredi 23 février, une femme de 85 ans en pleine crise de démence à corps de Lewy est admise aux urgences de l'hôpital d'Aix-en-Provence. Sa fille Claudine est présente à ses côtés mais elle est invitée à rentrer chez elle car elle n'est pas autorisée à rester dans le service. Une fois rentrée, l'hôpital l'appelle et lui annonce que sa mère a disparu.

Claudine revient ensuite à l'hôpital avec ses filles, et demande à regarder les vidéos des caméras de surveillance. Mais on lui indique que ce n'est pas possible, car la personne en charge est en congé, et que les personnes à la sécurité n'ont pas les codes pour les visionner. Après de vaines recherches, Claudine se rend au commissariat pour signaler la disparition de sa mère.  

Le surlendemain, la famille accompagnée de pompiers, continuent les recherches, y compris à l'hôpital. Selon Claudine, "l'hôpital n'a pas bougé". C'est finalement, le cousin de Claudine, pompier à Martigues, qui retrouve la vieille dame morte dans un conteneur à poubelles, au sous-sol de l'établissement.  

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de la mort, confirme à France 3 Provence-Alpes-Côtes d'Azur, le procureur de la République d'Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon. L'enquête démontre que la victime est entrée seule dans la benne à ordures. Les caméras de surveillance finalement exploitées montrent en effet la dame au sous-sol de l'hôpital, escaladant elle-même le conteneur. D'après l'autopsie, la victime serait probablement décédée d'une pneumopathie. Des investigations sont encore en cours pour le confirmer.

La famille de la défunte a déposé plainte contre l'hôpital pour un défaut de surveillance. "Si on avait pu regarder [les caméras], s'ils avaient eu les codes, elle serait encore parmi nous".

 

[Avec france3-regions.francetvinfo.fr

 
Vignette
Vignette

7 commentaires
8 débatteurs en ligne8 en ligne
Photo de profil de Yves Adenis-Lamarre
3,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 3 mois
J'ai eu un patient qui s'est fait opérer vers ces âges là; en pleine nuit hivernale, il s'est sauvé de la clinique en pyjama, la perfusion à la main, et est rentré chez lui... sa famille m'a appelé en...Lire plus
Photo de profil de Eric Bernard
1,4 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 4 mois
j'espère que si une faute de l'hôpital est retenue, ça sera le directeur qui sera reconnu comme responsable (du manque de moyens) et non un "larbin"...Lire plus
Photo de profil de Jean Dufour
137 points
Médecine générale
il y a 4 mois
La France est un PVSD (Pays en voie de sous développement), j'envisage de créer une ONG pour secourir ce pauvre pays....Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17