Un trentenaire décède 48 heures après sa visite à l’hôpital : une enquête ouverte

10/02/2023 Par Pauline Machard
Faits divers / Justice
L’hôpital aurait renvoyé chez lui l’homme de 38 ans alors qu’il demandait à être hospitalisé. Un régulateur lui aurait aussi demandé de cesser d’appeler les urgences. 

 

Une série de négligences de la part de l’hôpital est-elle à l’origine du décès d’un trentenaire ? C’est en tout cas la question que soulève sa famille, relatent Les Dernières nouvelles d’Alsace, revenant sur les 48 heures précédant la macabre découverte de l’homme, gisant dans une mare de sang au pied de son lit, lundi 23 janvier.  

Le samedi 21 janvier, l’homme se serait présenté dans la nuit aux urgences du groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud Alsace (GHRMSA), à l’hôpital Emile-Muller, se plaignant de sévères douleurs abdominales et de vomissements. Selon sa famille, on lui aurait donné du Tramadol, il aurait été placé sous perfusion à base de morphine, et puis on l’aurait fait sortir en début d’après-midi, alors qu’il demandait à être hospitalisé. En vain. Selon la famille, le médecin de service lui aurait rédigé un courrier à remettre à son médecin traitant, indiquant qu’il présentait une hyperalgie au niveau de l’abdomen et évoquant un risque de pancréatite aiguë.  

La journée du samedi, il aurait appelé à trois reprises les urgences, jusqu’à ce qu’un régulateur lui demande d’arrêter et d’aller voir son médecin traitant, rapporte le journal. Le lundi matin, alors que sa sœur venait le chercher pour l’accompagner chez le médecin, il a été retrouvé mort. Selon les premiers résultats de l’autopsie, il serait décédé des suites d’une déchirure au niveau du duodénum.

La famille, en quête d’explications, envisagerait selon les DNA de porter plainte pour homicide involontaire contre l’hôpital. Le parquet de Mulhouse a ouvert une enquête.  

[Avec Les Dernières nouvelles d’Alsace]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
19 débatteurs en ligne19 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17