Un généraliste anglais au tribunal pour 118 viols et agressions sexuelles

09/09/2017 Par Catherine le Borgne
Faits divers / Justice

Agé de 47 ans, le Dr Manish Shah est accusé d'avoir agressé 54 victimes différentes, dans son cabinet londonien, dont une patiente de moins de 13 ans. Présenté à un juge jeudi dernier, il nie les faits mais risque la prison à vie.

Les agressions ont eu lieu entre juin 2004 et juillet 2013, date de la première arrestation du généraliste. Cette année-là, une enquête avait été lancée après que de très nombreuses plaintes ont été déposées à la police, relatent The Guardian et la BBC. Le praticien spécialisé en consultations de planning familial, est poursuivi pour 118 agressions, dont 65 agressions avec pénétration, 52 agressions sexuelles et une, sur une jeune fille de moins de 13 ans. Le praticien a été interdit d'exercice par le General Medical Councile et interdit de toute activité au sein du National Health Service (NHS). En liberté conditionnelle à l'issue de cette audition, le Dr Shah doit se présenter devant la Crown court, le 27 septembre prochain. D'ici là, il a interdiction de se rendre à son cabinet médical, d'approcher ses collaborateurs ou ses patients. Il risque la prison à vie. [Avec theguardian.com et la bbc]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
16 débatteurs en ligne16 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17