Homéopathie : dix médecins franciliens devant l'Ordre pour "non-confraternité"

18/12/2019 Par Aveline Marques
Déontologie
Un an et demi après la parution de la tribune anti "fake medecine" sur Le Figaro et Egora.fr, le débat se poursuit devant les juridictions ordinales. Mardi, 10 des 124 médecins signataires ont dû répondre de non-confraternité devant l'ordre régional des médecins d'Ile-de-France, suite à une plainte du syndicat des homéopathes.
 

"Nous sommes arrivés au bout d'un an et demi d'une procédure un peu bâillon, on espère que la justice ordinale saura fonctionner comme une justice impartiale", a témoigné le Dr Pierre de Brémond d'Ars, à la sortie de l'audience. Ce généraliste de Malakoff (92) est l'un des 10 médecins, signataires de la tribune anti "fakemed", poursuivis devant le conseil de l'Ordre d'Ile-de-France pour non-confraternité.   Au total, une soixantaine de médecins à travers la France ont fait l'objet de plaintes ordinales, déposées par le Syndicat national des médecins homéopathes (SNMHF). Pour l'heure, une vingtaine de décisions de première instance ont été rendues, qui varient selon les régions où les plaintes ont été instruites : il y a eu huit avertissements, trois plaintes rejetées et une relaxe, selon le collectif Fakemed, qui rassemble les médecins anti-homéopathie.

Mardi, c'était le tour de l'Île-de-France. L'ambiance était explosive. "L'homéopathie, c'est du sucre, le sucre vous a glissé des mains", a lancé aux homéopathes l'un des médecins poursuivis l'urgentiste Mathias Wargon (par ailleurs mari de la secrétaire d'Etat Emmanuelle Wargon). "Arrêtez votre numéro de music-hall", lui ont rétorqué les homéopathes.   "Nous avons affaire à une atteinte délibérée à la confraternité", a plaidé devant la chambre l'un des représentants des homéopathes, le Dr Daniel Scimeca, en déplorant l'emploi du mot "charlatanisme" dans la tribune. "On ne peut pas tourner autour du pot : l'homéopathie est un charlatanisme, c'est fou que des médecins aient si peur de le dire (car) les ordres professionnels sont là", a répliqué l'avocat de certains des mis en cause, Me Jérémy Afane-Jacquart. "Cela ne veut pas dire que les médecins qui la pratiquent sont des charlatans", a-t-il nuancé. Les décisions ont été mises en délibéré et devraient être rendues dans un mois  [avec AFP]

 
Vignette
Vignette

1 commentaire
6 débatteurs en ligne6 en ligne
Photo de profil de Bertrand David
563 points
Débatteur Passionné
Gastro-entérologie et hépatologie
il y a 2 mois
Nous ne devons aucune confraternité à ces charlatans....Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17