Accusé d'avoir pris des photos à caractère sexuel de ses patientes à leur insu, un interne mis en examen

06/03/2024 Par C.S.
Faits divers / Justice
Un interne de l'hôpital Beaujon à Clichy, dans les Hauts-de-Seine, a été mis en examen, mardi 5 mars. L'étudiant en médecine de 31 ans, par ailleurs sage-femme, est suspecté d'avoir enregistré des images et photos "à caractère sexuel" de ses patientes, lors de consultations. Pour l'instant, une trentaine de victimes ont été identifiées par les enquêteurs.

Il est poursuivi pour avoir enregistré des images pendant des consultations. Un interne de l'hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine), également sage-femme, a été mis en examen, mardi 5 mars, pour "atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission d'image à caractère sexuel". Selon le parquet de Nanterre, l'étudiant en médecine de 31 ans a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction d'exercer une profession médicale, révèle Le Parisien. Les investigations ne font que commencer, d'après les informations de nos confrères. Pour l'instant, une trentaine de victimes ont été identifiées. L'interne est, lui, suspecté d'avoir pris des photos et vidéos de ses patientes à leur insu.

Ces faits ont été, tout d'abord, dénoncés au sein de l'hôpital Beaujon. "Dès qu’elle a eu connaissance des faits reprochés à cet étudiant en médecine, l’AP-HP [dont dépend l'établissement, NDLR], a immédiatement transmis un signalement au procureur de la République le lundi 5 février, affirment les services de l'AP-HP, cités par Le Parisien. [Ce dernier] a été arrêté par la police le mercredi 7 février. Il a été suspendu par l’hôpital dans la foulée." Un sentiment de malaise pendant la consultation Parmi les victimes présumées, l'une d'elle a raconté aux enquêteurs avoir ressenti un malaise lors d'une consultation aux urgences de l'hôpital, en novembre dernier. La femme, qui souffrait d'herpès génital, a toutefois gardé ce malaise pour elle, jusqu’à son audition par les enquêteurs. Elle a estimé "qu’il n’y avait rien de concret à dénoncer, hormis cette désagréable impression s’agissant de la photo que l’interne venait de prendre avec, pourtant, son consentement", écrit Le Parisien. "Il m’a prévenu qu’il allait prendre une photo pour la montrer à son chef de service et la coordinatrice m’a confirmé que c’était parfois l’usage. Mais je me suis malgré tout méfiée", raconte l'ex-patiente, qui dit avoir notamment insisté pour que l'interne efface ensuite la photo.   L'hôpital Beaujon assure se tenir à la disposition "des patientes concernées, informées par la police", et a demandé que leur soit communiqué un numéro de téléphone pour toutes questions complémentaires. "Plusieurs d’entre elles ont d’ores et déjà contacté l’hôpital", conclut l'AP-HP, contactée par nos confrères.   [avec Le Parisien]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

5 commentaires
Photo de profil de Patrick Siau
787 points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 5 mois
On ne dit pas sage-femme pour un homme mais maïeuticien.........Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17